Everyman's Unspoken Confession - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2009

Everyman's Unspoken Confession

(1)
1
Wendy Harding
  • Function : Author
  • PersonId : 926896

Abstract

In Everyman, the representation of the sacraments, especially penance, poses the problem of the ways in which allegory works in theatre. Critical studies of the representation of Confession as both character and sacrament downplays the problematic nature of this aspect of the play in resorting to conventional medieval schema or in suggesting ways of resolving the difficulties in production. Though the sacraments are central to the play, they are occulted or represented obliquely. Neither communion nor extreme unction are presented on stage. Though Everyman meets a character named Confession, the stages of the sacrament do not appear in the order prescribed in religious treatises. Moreover, Everyman fails to make a complete public confession. This unorthodox representation of the sacraments can be partly explained by the cultural context. Since the sacraments of penance and communion were criticized by the Lollards and other dissident groups, the playwright may have been reluctant to desacralize them by representing them on stage. Instead, he evokes these sacraments by showing their effects on the protagonist. This may also reflect the inward turn in spiritual practice due to the devotio moderna.
Dans Everyman, la représentation des sacrements et, en particulier, du sacrement de pénitence, invite à une réflexion sur les problèmes et les spécificités de l'allégorie dramatique et sur la façon dont la pièce les traite. L'étude de la représentation de Confession dans la critique en tant que personnage et sacrement sous-estime son caractère problématique en imposant des schèmes médiévaux conventionnels sur les scènes concernées ou en proposant de résoudre ces problèmes en suggérant des artifices de mise en scène. Bien que les sacrements occupent une position centrale dans la pièce, ils apparaissent de façon décousue et floue. La communion et l'extrême-onction n'apparaissent pas sur la scène. Bien que Everyman rencontre un personnage dénommé Confession, les étapes de sa pénitence n'apparaissent pas dans l'ordre prescrit par les traités religieux. De plus, Everyman ne fait pas une complète confession publique de ses péchés sur scène. La représentation pour le moins étrange des sacrements dans la pièce trouve en partie une explication dans le contexte culturel. Alors que les sacrements de pénitence et de communion étaient soumis à la critique des Lollards et autres mouvements dissidents, il est plausible que le dramaturge ait rechigné à les désacraliser en les représentant sur la scène. Au lieu de cela, il évoque les sacrements en présentant leurs effets sur le protagoniste. Il est probable que ce choix reflète l'accent mis par la devotio moderna sur les pratiques spirituelles intérieures plutôt qu'extérieures.
Fichier principal
Vignette du fichier
Harding_E_s_Unspoken_Confession-4.pdf (161.04 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-00712155 , version 1 (15-07-2012)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00712155 , version 1

Cite

Wendy Harding. Everyman's Unspoken Confession. La Théâtralité de Everyman, Jan 2009, Toulouse, France. pp.229-236. ⟨hal-00712155⟩

Collections

UNIV-TLSE2 CAS
171 View
990 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More