La détermination externe et/ou interne du contenu des représentations mentales : D'un aperçu des conceptions sémantiques de l'esprit vers des propositions de l'expérimentation psychologique

Résumé : Ce travail, issu d'une recherche théorique interdisciplinaire, récapitule et révise la problématique de la détermination externe et/ou interne du contenu mental qui continue à entretenir l'un des grands courants du débat philosophique et scientifique à propos de l'esprit étendu dans l'environnement. L'évidence des capacités référentielles, ou bien intentionnelles, de la pensée a suggéré l'idée de la sémantique de l'esprit qui est, depuis, élaborée à partir des conceptions fondamentales de la sémantique de la langue . La représentation mentale, pierre constitutive de la pensée, est conçue comme une entité sémantique ce qui permet, par conséquent, d'envisager son contenu par analogie avec le concept de signification désignant le contenu sémantique des signes. Des possibles parallèles entre la sémantique de l'esprit et celle de la langue apparaissent au fur et à mesure de la présentation des modèles sémantiques unidimensionnels et bidimensionnels et de leur application sur les phénomènes mentaux de la représentation et de l'intentionnalité. On constate le même parcours évolutif de la sémantique mentale et linguistique dont le moment crucial est défini par la distinction du sens de la référence , en tant que deux dimensions de la signification linguistique, qui a été introduite dans le terrain psychologique en termes du contenu mental double - le contenu large et le contenu étroit . En s'appuyant sur la reconstruction partielle du grand débat qui a suivi ce dédoublement et reste toujours actuel, notre travail tente de mettre en évidence l'opposition qui se forme autour des principes de l'identification du contenu sémantique, mental ainsi que linguistique. On présente donc une systématisation des relations entre l' internalisme/intensionnalisme , d'un côté, et l' externalisme/extensionnalisme , de l'autre. Selon les premiers, l'identité du contenu est déterminée par les caractéristiques purement internes du système sémantique telles que la position, le rôle ou la fonction de l'élément porteur de contenu parmi d'autres éléments du système. En revanche, les seconds accentuent la détermination par les caractères externes du système sémantique - celles de l'organisation du monde physique, de l'environnement, du contexte. Le débat est illustré à l'aide des expériences de pensée traditionnelles. Malgré sa nature théorique, abstraite et subtile, la question de la détermination peut être soumise aussi à la recherche empirique. L'idée de départ serait de déplacer notre attention des théories philosophiques et scientifiques en faveur des théories naïves crées par la population ordinaire. Le choix des tâches expérimentales devrait correspondre à l'intention d'observer si les réponses produites vont dans le sens plutôt internaliste ou plutôt externaliste. Inspiré de très rares études empiriques réalisées jusqu'à présent, ce travail conclut par la présentation ainsi que la proposition des possibles procédures et tâches de telles expérimentations.
Type de document :
Communication dans un congrès
Colloque des Jeunes Chercheurs en Sciences Cognitives, Jun 2009, Toulouse, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-00989735
Contributeur : Katerina Fibigerova <>
Soumis le : lundi 12 mai 2014 - 13:18:22
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-00989735, version 1

Collections

Citation

Katerina Fibigerova. La détermination externe et/ou interne du contenu des représentations mentales : D'un aperçu des conceptions sémantiques de l'esprit vers des propositions de l'expérimentation psychologique. Colloque des Jeunes Chercheurs en Sciences Cognitives, Jun 2009, Toulouse, France. 〈hal-00989735〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

289