L'effet de la culture et de la langue sur le développement de la production des gestes co-verbaux et conventionnels : une comparaison entre enfants tchèques et français de groupes d'âge différents

Résumé : L'objet de ce travail est d'étudier l'effet de l'environnement linguistique et culturel sur le développement de la gestualité conversationnelle. Les gestes sont très étroitement liés à la fois à la pensée et à la parole ce qui en fait un objet intéressant à soumettre à l'hypothèse whorfienne de la relativité linguistique. Dans le discours évoquant le mouvement, on observe, au niveau de la gestualité, les différences entre les locuteurs des langues qui expriment de façon différente la direction et la manière. Par exemple, les français ou les espagnols accentuent l'information sur la direction du mouvement plus que celle sur sa manière. En revanche, l'expression en tchèque ou en anglais n'est pas marquée de cette disproportion. Selon l'hypothèse générale, les particularités de la représentation gestuelle et verbale, considérées conjointement, pourraient revéler celles de la représentation mentale d'une façon plus complexe que si l'on ne se focalisait que sur la parole seule. L'une des formes d'étude du phénomène est de l'observer au cours du développement ontogénétique en supposant que les relations entre toutes les trois types de représentation (gestuelle, verbale et mentale) varient non seulement avec la langue mais aussi avec l'âge. La recherche réalisée compare la langue française et tchèque, différant justement au niveau de la lexicalisation du mouvement. Les participants sont des enfants français et tchèques âgés de 5 et 10 ans. Les attentes sont les suivantes: 1. Les gestes co-verbaux deviennent plus fréquents au fur et à mesure que l'enfant grandit. Ils deviennent également plus complexes et mieux coordonnés avec le discours. 2. Il existe un effet de la langue sur la gestualité co-verbale dans la mesure où les verbes de mouvement tchèques portent l'information sur la manière alors que les verbes de mouvement français indiquent plutôt la direction. 3. Dans les cas où à la fois la direction et la manière sont évoquées oralement, les tchèques produiraient plutôt un seul geste alors que les français en produiraient plutôt deux. 4. Les enfants tchèques montreraient plus de co-expressivité entre la gestualité et le discours que les enfants français qui, à leur tour, auraient tendence de se servir des gestes de manière à compenser le manque d'expressions de manière dans leur langue. 5. Etant donnée la tendance générale des jeunes enfants d'exprimer plutôt la manière que la direction, cette dernière différence devrait s'avérer plus importante à l'âge de 10 ans qu ́à l'âge de 5 ans. Les données sont recueillies dans des milieux scolaires habituels au cours d'entretiens avec les enfants qui sont filmés lors du rappel d'une histoire qu'ils viennent de visionner. Les récits seront transcrits et analysés à l'aide du logiciel ELAN. Ce travail s'insère dans une recherche cross- linguistique plus vaste qui compare des enfants italiens, américains et français.
Type de document :
Communication dans un congrès
Congrès National de la Société Française de Psychologie, Jun 2009, Toulouse, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-00989780
Contributeur : Katerina Fibigerova <>
Soumis le : lundi 12 mai 2014 - 14:14:45
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:09

Identifiants

  • HAL Id : hal-00989780, version 1

Collections

Citation

Katerina Fibigerova, Michèle Guidetti, Lenka Sulova. L'effet de la culture et de la langue sur le développement de la production des gestes co-verbaux et conventionnels : une comparaison entre enfants tchèques et français de groupes d'âge différents. Congrès National de la Société Française de Psychologie, Jun 2009, Toulouse, France. 〈hal-00989780〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

220