Le traitement visuel simultané est-il impliqué dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale à tous les niveaux scolaires ?

Résumé : De nombreuses études (Bosse et al., 2007 ; Bosse & Valdois, 2009 ; Valdois et al., 2011 ; Valdois et al., 2004) ont révélé un lien entre les capacités en lecture et l'empan visuo-attentionnel (capacité à prélever l'information simultanément sur toutes les lettres du mot). Cette capacité de traitement visuel augmente avec l'expertise en lecture et sa contribution est importante et stable à tous les niveaux scolaires pour la lecture de mots irréguliers (Bosse & Valdois, 2009). D'autres recherches récentes (Bosse et al., 2012 ; Chaves et al., 2012 ; Chaves et al., 2010) indiquent que le traitement visuel simultané est un facteur cognitif impliqué dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale chez des enfants du CE2 au CM2. Or, l'acquisition des connaissances orthographiques commence plus tôt, dès que les enfants apprennent à lire. On pourrait alors se poser la question de savoir si ce traitement visuel simultané est impliqué dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale dès le CP. Le protocole expérimental de Chaves et al. (2010) a été repris et adapté pour des enfants plus jeunes. Ainsi, dans une situation d'auto-apprentissage, les enfants doivent lire 14 pseudo-mots dissyllabiques, présentés 6 fois chacun de manière isolée et aléatoire sur un écran d'ordinateur. Deux conditions expérimentales permettent de tester l'implication du traitement visuel simultané. Dans la condition simultanée, toutes les lettres de l'item sont visibles en même temps. Alors que dans la condition séquentielle, les items apparaitront en deux fois, et lorsque la deuxième syllabe apparaît, la première est remplacée par un masque. Le traitement visuel simultané est dans ce cas empêché. L'apprentissage est mesuré 7 jours plus tard, par une tâche de reconnaissance orthographique. Les résultats confirment ceux de Chaves et al. (2010) ; le traitement visuel simultané est bien impliqué dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale. Toutefois, il semblerait que cette implication ne soit pas probante en première année d'apprentissage.
Type de document :
Communication dans un congrès
V. Rouyer, M. de Léonardis, C. Safont-Mottay, & M. Huet-Gueye. 6ème Colloque international du RIPSYDEVE; Actualités de la Psychologie du Développement et de l'Éducation, May 2013, France. pp.49-56, 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [24 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01018603
Contributeur : Hervé Larroze-Marracq <>
Soumis le : vendredi 4 juillet 2014 - 15:08:23
Dernière modification le : mercredi 29 août 2018 - 13:30:03
Document(s) archivé(s) le : samedi 4 octobre 2014 - 12:41:01

Fichier

RIPSYDEVE2013-_Chaves_Bosse.pd...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01018603, version 1

Citation

Nathalie Chaves, Marie-Line Bosse. Le traitement visuel simultané est-il impliqué dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale à tous les niveaux scolaires ?. V. Rouyer, M. de Léonardis, C. Safont-Mottay, & M. Huet-Gueye. 6ème Colloque international du RIPSYDEVE; Actualités de la Psychologie du Développement et de l'Éducation, May 2013, France. pp.49-56, 2014. 〈hal-01018603〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

573

Téléchargements de fichiers

165