Vers une didactique des pratiques vocales en collège : répertoires déclarés être chantés en Éducation musicale au collège

Résumé : Le chant est l’une des activités principales de l’éducation musicale généraliste française au collège. Etant donné la quasi-absence de prescriptions précises en matière de compositions vocales à interpréter (arrêté, août 2008) et dès lors la liberté de choix qu’ont les enseignants, qu’en est-il des répertoires vocaux enseignés en collège ? Les cadres théoriques de la transposition didactique issue de la didactique des mathématiques (Chevallard, 1985) et des catégories musicales issues en grande partie de la musicologie historique servent de référence. Nous questionnons dans une visée descriptive-compréhensive, des enseignants d’éducation musicale (n=104) de quatre académies. La méthode employée est l’enquête par questionnaire (analyse quantitative à l’aide de statistiques descriptives -fréquences, rangs de moyenne- et inférentielles –Anovas, test de Tukey-), complétée par des entretiens (questions ouvertes) (n=30). Si des œuvres de toutes époques, du Moyen Âge à nos jours sont interprétées, c’est le répertoire des auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson française (avec une majorité d’ACI dits de « la rive gauche » de 1945 à 1958) qui prédomine très largement, suivi par les répertoires anglo-saxon, jazz, traditionnel non français. Les logiques qui conduisent à ces choix sont liées à trois types de variables combinées : la faisabilité technique du chant, les notions musicales constitutives, les préférences de l’enseignants et les émotions ou sentiments susceptibles d’être suscitées. Il n’y aurait pas d’influence entre les 4 variables indépendantes testées (genre, âge/ancienneté, académie, type de collège) et les critères de choix. En revanche, l’hypothèse selon laquelle on trouverait une influence réciproque significative entre l’ancienneté dans le métier (11-15 ans et 21-25 ans) et l’académie de provenance et certains choix est confirmée. Enfin les rapports calculés à partir des quotas prescrits par les programmes en vigueur, entre grandes catégories vocales (chanson occidentale, non occidentale / répertoires savants) sont les mêmes que ceux qui émergent des réponses des enquêtés. Selon les résultats d’une enquête précédente (2005), on pourrait conclure que ces répertoires scolaires seraient fondés avant tout sur des pratiques chantées et jouées développées après l’entrée dans le métier et non pas durant le cursus universitaire ou musical spécialisé.
Type de document :
Communication dans un congrès
LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation). Actualité de la Recherche en Education et en Formation, Aug 2013, Montpellier, France. 2013, 〈http://www.aref2013.univ-montp2.fr/cod6/〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01121425
Contributeur : Odile Tripier-Mondancin <>
Soumis le : dimanche 1 mars 2015 - 14:15:29
Dernière modification le : mercredi 23 mars 2016 - 09:19:46
Document(s) archivé(s) le : samedi 30 mai 2015 - 10:15:14

Fichier

AREF-article-pratiques vocales...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01121425, version 1

Collections

Citation

Odile Tripier-Mondancin. Vers une didactique des pratiques vocales en collège : répertoires déclarés être chantés en Éducation musicale au collège. LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation). Actualité de la Recherche en Education et en Formation, Aug 2013, Montpellier, France. 2013, 〈http://www.aref2013.univ-montp2.fr/cod6/〉. 〈hal-01121425〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170

Téléchargements de fichiers

1321