Cadrage européen et (re)cadrage national : l’exemple de la flexicurité

Résumé : Le modèle européen de flexicurité combine la flexibilité des marchés du travail et la sécurité des travailleurs, deux éléments longtemps considérés comme peu compatibles. Cet article analyse les conditions de la construction de cette norme au plan européen et de sa diffusion au plan national. Il montre que, dans les trois cas étudiés (européen, portugais, français), les acteurs politico-administratifs ont délégué aux experts universitaires la tâche de dépolitiser les débats sur les politiques de l’emploi. La capacité des syndicats à intervenir dans le cadrage des réformes peut être entravée par leur division (cas portugais), les limites de leur représentation et de leur représentativité (cas européen) ou, au contraire, favorisée s’ils parviennent à mettre en relation des univers distincts (cas français).
Type de document :
Article dans une revue
Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2013, pp.25-46. 〈10.4000/quaderni.669〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01198861
Contributeur : Hélène Caune <>
Soumis le : jeudi 28 janvier 2016 - 17:47:51
Dernière modification le : vendredi 7 septembre 2018 - 09:52:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Hélène Caune. Cadrage européen et (re)cadrage national : l’exemple de la flexicurité. Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2013, pp.25-46. 〈10.4000/quaderni.669〉. 〈hal-01198861〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

124