Offering clothing to the deities in the Ancient Greek world: the attic worship of Artemis Brauronia - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

Offering clothing to the deities in the Ancient Greek world: the attic worship of Artemis Brauronia

L'étoffe des dieux. Les consécrations de vêtements dans le monde grec : autour du culte attique d'Artémis Brauronia

(1)
1

Abstract

In many Greek sanctuaries, worshippers used to dedicate textiles to the deities. Two main kinds of dedications might be found: first, occasional offerings of clothing previously worn, that aim at creating an intimate relationship between the dedicant (mostly women) and the deity ; second, the annual offering, on behalf of a whole city, of a brand-new fabric that was woven especially for this purpose, and was conveyed through a procession to dress the divine statue during public festivals. This paper will analyze the close relationship between the two types of dedications, by studying the case of the attic worship of Artemis in Brauron. Relying mainly on epigraphic testimonies (public inventories of textile offerings), I will try to shed light on the « agalmatic » aspect of such textile offerings. A comparison will thus be drawn with the catholic cult of Virgins, as studied by Marlène Albert Llorca, and in particular with the worship of the Black Virgin of La Daurade in Toulouse, during modern times. By doing so, I will show that the sharp distinction between individual and public offerings, often assumed by ancient Greek historians, should be reconsidered.
L’offrande de pièces de tissu aux divinités constitue un acte de piété répandu dans le monde grec. Par-delà la diversité des formes qu’elle peut prendre, on a tendance à distinguer deux principaux cas de figure. D’un côté, les consécrations ponctuelles de vêtements effectivement portés par des individus sont liées à des circonstances particulières et visent à créer une proximité entre le dédicant et la divinité. De l’autre, la remise par l’ensemble de la communauté d’une pièce d’étoffe neuve, tissée à cet effet pour être apportée en procession et vêtir l’effigie divine, a lieu lors de fêtes impliquant toute la cité. Selon que l’on se situe dans l’un ou l’autre registre, acte de dévotion privé ou rite public, les acteurs, les motivations, la nature des offrandes déposées, les temporalités diffèrent. C’est sur ces points que l’article se propose de revenir, en étudiant le dossier relatif aux vêtements consacrés dans le sanctuaire d’Artémis à Brauron, en Attique. L’étude, qui s’appuie principalement sur la documentation épigraphique, cherche à montrer en quoi les offrandes textiles relèvent de l’« agalmatique ». Pour ce faire, une comparaison est établie avec les données rassemblées par Marlène Albert Llorca sur le culte marial à l’époque moderne et alimentée par l’analyse des archives relatives au culte de la Vierge Noire de la Daurade, à Toulouse. La confrontation s’avère féconde et permet de considérer sous un angle neuf les pratiques votives qui ont lieu à Brauron. Elle montre notamment que la distinction entre offrandes « publiques » et offrandes « privées » mérite d’être reconsidérée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Brauron-Agalma-AGC-VF-mai16.pdf (426.85 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01314844 , version 1 (12-05-2016)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-01314844 , version 1

Cite

Adeline Grand-Clément. L'étoffe des dieux. Les consécrations de vêtements dans le monde grec : autour du culte attique d'Artémis Brauronia. 2014. ⟨hal-01314844⟩

Collections

UNIV-TLSE2 PLH SMS
229 View
2207 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More