Paiements pour services environnementaux et vulnérabilité des populations locales dans les pays du Sud – Études de cas costaricien et congolais

Abstract : À l’aide de l’économie écologique institutionnaliste combinée à l’approche des « moyens de subsistance durables » (MSD) (sustainable livelihoods approach), cet article analyse la capacité des dispositifs de paiements pour services environnementaux (PSE) à réduire la vulnérabilité à la pauvreté des populations locales en comparant deux terrains d’étude : le Costa-Rica (CR) et la République Démocratique du Congo (RDC). Le programme de PSE permet globalement de réduire la vulnérabilité des populations. Toutefois, ses effets sont inégalement répartis au détriment des populations les plus pauvres, marginalisées dans ce dispositif. En RDC, le projet de PSE ne réduit pas actuellement la vulnérabilité des populations locales qui restent pour l’essentiel dans des situations de trappe à pauvreté.
Type de document :
Article dans une revue
Développement durable et territoires, Réseau « Développement durable et territoires fragiles », 2016, 7 (1), 〈10.4000/developpementdurable.11087〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01322922
Contributeur : Luis Orozco <>
Soumis le : samedi 28 mai 2016 - 19:56:19
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 15:48:35

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Géraldine Froger, Pierre Alexandre Maizière, Thomas Legrand. Paiements pour services environnementaux et vulnérabilité des populations locales dans les pays du Sud – Études de cas costaricien et congolais. Développement durable et territoires, Réseau « Développement durable et territoires fragiles », 2016, 7 (1), 〈10.4000/developpementdurable.11087〉. 〈hal-01322922〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

129