Adoption des technologies de l’information et de la communication en microfinance : expériences sénégalaises - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue d'Economie du Développement Year : 2015

Adoption des technologies de l’information et de la communication en microfinance : expériences sénégalaises

(1) , (2)
1
2

Abstract

This paper analyzes the factors that explain the adoption of information and communication technologies (ICT) in the Senegalese microfinance industry. It also attempts to highlight the effect of their integration in microfinance on the social mission of microfinance institutions (MFIs). We use the survey data “NTIC, Growth and Poverty in Senegal”, a probability survey conducted in 2010 by the Consortium for Economic and Social Research (CRES). We mobilize two main approaches: bivariate descriptive analysis completed by an ACM and a logit model. The results show that the adoption of ICT depends on the characteristics of the MFI such as age and sex of the manager, the organization mode, size, etc. It also depends on the nature of its financial products and services. Some intensive services technology encourage investment in MFIs ICT, while others not. Investment in ICT significantly increases the likelihood that the MFI is socially efficient.
Cette contribution analyse les déterminants de l’adoption des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’industrie sénégalaise de la microfinance. Elle tente également de mettre en évidence l’incidence de leur intégration en microfinance sur la mission sociale des institutions de microfinance (IMF). Nous utilisons les données de l’enquête « NTIC, croissance et pauvreté au Sénégal », une enquête probabiliste menée en 2010 par le Consortium pour la recherche économique et sociale (CRES). Nous effectuons cette analyse en mobilisant deux principales approches : une analyse descriptive bivariée complétée par une ACM, et un modèle explicatif. Les résultats montrent que l’adoption des TIC est fonction des caractéristiques de l’IMF comme l’âge et le sexe du gérant, le mode d’organisation, la taille, etc. Elle dépend également de la nature de son offre de produits et services financiers. Certains services intensifs en technologie favorisent l’investissement des IMF en TIC, tandis que d’autres non. L’investissement en TIC augmente significativement la probabilité que l’IMF soit performante socialement.
Not file

Dates and versions

hal-01366319 , version 1 (14-09-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01366319 , version 1

Cite

François-Seck Fall, Ousmane Birba. Adoption des technologies de l’information et de la communication en microfinance : expériences sénégalaises. Revue d'Economie du Développement, 2015, 23 (2), pp.71-101. ⟨hal-01366319⟩
153 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More