Il faut qu’un 'o' soit ouvert ou fermé : une relative embarrassante de la grammaire de Port-Royal

Résumé : Lancelot utilise l’opposition ouvert/fermé à rebours de l’usage moderne, suivi par tous les grammairiens jusqu’à Rousselot. Dans sa 3e édition, il donne cependant une description qui cadre avec l’usage actuel: Lancelot aurait adopté deux points de vue; le premier axé sur l’augmentation du volume buccal, le second sur l’ouverture des lèvres, ce dernier aspect étant passé d’autant plus inaperçu que son texte a été dénaturé par la suite.
Type de document :
Article dans une revue
Travaux de Linguistique : Revue Internationale de Linguistique Française, De Boeck Université, 2006, 53, pp.155-166
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01450106
Contributeur : Dominique Billy <>
Soumis le : mardi 31 janvier 2017 - 09:24:01
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-01450106, version 1

Collections

Citation

Dominique Billy. Il faut qu’un 'o' soit ouvert ou fermé : une relative embarrassante de la grammaire de Port-Royal . Travaux de Linguistique : Revue Internationale de Linguistique Française, De Boeck Université, 2006, 53, pp.155-166. 〈hal-01450106〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

119