Jeux de masques avec la mort Peinture et masque mortuaire dans l'oeuvre d'Arnulf Rainer (*1929)

Résumé : Dans son essai Les jeux et les hommes (1958), Roger Caillois évoque le port du masque comme une puissance de vertige et de simulacre, qui permet à l’homme de mimer ce qu’il redoute et de le maîtriser symboliquement par l’identification. Visage ultime, éternel, le masque mortuaire soumet la mort à la vie en lui prêtant figure humaine. Son expression généralement digne et sereine, épurée du laid rictus de la mort, figure une promesse de consolation, une aide pour qui souffre la perte et doit réaliser le travail de deuil. L’effigie mortuaire garantit la mémoire du disparu et met paradoxalement la mort à distance en reliant le connu à l’inconnu.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2012, Jeux de rôles. Jeux de masques
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01478572
Contributeur : Gauthier Labarthe <>
Soumis le : mardi 28 février 2017 - 11:18:41
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:10
Document(s) archivé(s) le : lundi 29 mai 2017 - 13:24:26

Fichier

CEG61 Jeux de masques avec la ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01478572, version 1

Collections

Citation

Hilda Inderwildi. Jeux de masques avec la mort Peinture et masque mortuaire dans l'oeuvre d'Arnulf Rainer (*1929). Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2012, Jeux de rôles. Jeux de masques. 〈hal-01478572〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59

Téléchargements de fichiers

234