Fratrie et violence intrafamiliale : la fratrie obstacle ou ressource pour l’enfant ?

Résumé : Si certains travaux soulignent le fait que les enfants développent parfois des relations de complicité et de collaboration lorsqu’ils sont confrontés à des querelles parentales, il apparaît que les conséquences de la violence intrafamiliale peuvent être modérées par les relations fraternelles soutenantes. Par ailleurs, même si beaucoup de recherches révèlent les effets positifs du placement conjoint des fratries, les cliniciens et les chercheurs indiquent également que maintenir ensemble une fratrie ayant connu de la maltraitance morale et/ou physique peut avoir des effets pathogènes. Ainsi, il est nécessaire de se questionner et de ne pas rendre le maintien du groupe fraternel systématique, mais d’évaluer en amont la qualité du lien fraternel. Peu d’outils existent à l’heure actuelle, c’est pour cela que l’analyse des liens fraternels est souvent subjective. Selon Whelan [1], une des pistes pour prendre la décision d’un placement conjoint ou séparé des fratries est d’utiliser la théorie de l’attachement. Ses travaux le conduisent à penser que le travailleur social doit s’attacher à déterminer si les frères et soeurs présentent une relation d’attachement positive qui va aider à promouvoir un environnement sécurisé ou bien s’ils sont neutres au regard de l’environnement d’attachement ou enfin s’ils constituent l’un pour l’autre un obstacle à la formation d’un environnement d’attachement sécurisé. Selon lui, l’évaluation de l’attachement permettrait de comprendre l’impact potentiel des frères et soeurs sur le développement de chacun d’entre eux. Toutefois, l’auteur ne donne pas d’indication sur les outils à utiliser pour mener à bien cette évaluation. De plus, la littérature indique qu’il semble essentiel, afin de comprendre l’influence qu’un frère peut avoir sur son germain, de s’intéresser à la qualité des relations fraternelles. L’objectif de cet article est de présenter deux outils, utilisés avec les enfants de 2,5 à 10 ans, qui pourraient éclairer la prise de décision des travailleurs sociaux en évaluant les représentations des frères au niveau de l’attachement fraternel et la qualité de leurs relations fraternelles.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01498785
Contributeur : Stéphanie Pinel-Jacquemin <>
Soumis le : mardi 2 mai 2017 - 17:50:42
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:10
Document(s) archivé(s) le : jeudi 3 août 2017 - 12:11:28

Fichier

SFP_ArchivesPediatrie_2009_OTC...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Olivia Troupel-Cremel, Stéphanie Pinel-Jacquemin, Chantal Zaouche-Gaudron. Fratrie et violence intrafamiliale : la fratrie obstacle ou ressource pour l’enfant ? . Archives de Pédiatrie, Elsevier, 2009, 16 (9), pp.943-945. 〈http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0929693X09742125〉. 〈10.1016/S0929-693X(09)74212-5〉. 〈hal-01498785〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

260

Téléchargements de fichiers

260