La question de la projection vers les futurs(s) possible(s) : quels points d'appui

Résumé : La prise en compte des enjeux du développement durable induit des questionnements sociaux sur le(s) futur(s) possible(s), ceux-ci étant souvent considérés sous un angle inquiétant voire catastrophiste. Concevoir le(s) futur(s) et s'y projeter en tant qu'acteur est une compétence citoyenne à travailler dès le plus jeune âge. Mais en France, l'enseignement primaire et secondaire traitent peu de(s) futur(s), privilégiant une approche factuelle des évolutions linéaires passé-présent. Prenant appui sur la circulaire d'éducation au développement durable de 2011, un travail a été conduit avec des élèves de cycle 3 de l’école primaire pour explorer les leviers permettant d’aborder le futur. Un détour vers le passé, considéré à travers les futurs antérieurs (les possibles à différents moments du passé), apparaît utile pour mieux percevoir et concevoir les transformations en cours afin d’envisager sans excès d’inquiétude leur devenir.
Type de document :
Article dans une revue
Penser l'éducation, 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01511189
Contributeur : Emilie Gil <>
Soumis le : jeudi 20 avril 2017 - 15:08:38
Dernière modification le : lundi 9 juillet 2018 - 11:46:34
Document(s) archivé(s) le : vendredi 21 juillet 2017 - 13:53:52

Fichier

257-274 (Vergnolle)_cor.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01511189, version 1

Citation

Christine Vergnolle Mainar, Marie-Pierre Julien, Jean-Yves Léna, Anne Calvet. La question de la projection vers les futurs(s) possible(s) : quels points d'appui. Penser l'éducation, 2013. 〈hal-01511189〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

113

Téléchargements de fichiers

365