Gary et France, irréguliers de l’humanitarisme ?

Abstract : Romain Gary et Anatole France sont deux auteurs qu’on ne rapproche pas spontanément. Pourtant, malgré des esthétiques et des parcours différents, ces deux auteurs portent un même intérêt à un courant de pensée du xixe siècle : l’humanitarisme. Ils ont également en commun leur lucidité, leur finesse d’analyse et une mise à distance ironique de la réalité. Ces armes, ils les utilisent contre leurs propres idéaux, y compris leur amour de l’homme, ce qui fait d’eux des humanitaristes atypiques. Au travers, plus particulièrement, de deux œuvres, Les Dieux ont soifs d’Anatole France et Chien Blanc de Romain Gary, il s’agit de montrer que ces deux auteurs, loin d’être antagonistes, partagent peut-être un peu plus que leur qualité d’irrégulier de l’humanitarisme.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01692866
Contributor : Lou Mourlan <>
Submitted on : Thursday, January 25, 2018 - 3:06:10 PM
Last modification on : Thursday, June 27, 2019 - 4:02:03 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Lou Mourlan. Gary et France, irréguliers de l’humanitarisme ?. Littératures, Presses universitaires du Mirail, 2014, pp.119 - 130. ⟨10.4000/litteratures.292⟩. ⟨hal-01692866⟩

Share

Metrics

Record views

106