LA NORDWESTBAHN : RETOUR SUR L'OUVERTURE A LA CONCURRENCE EN ALLEMAGNE

Résumé : Notre intervention porte sur l'analyse de l'évolution d'une compagnie ferroviaire privée, la NordWestBahn —NWB—, qui a fait roulé ses premiers trains en décembre 2000, dans la partie nord orientale du land de Basse-Saxe et dont le siège est localisé à Osnabrück. A plus d'un titre, son parcours nous interpelle. La NWB appartenait à Veolia/Connex avant d'être reprise par Transdev Deutschland et elle constitue toujours sa première filiale en matière ferroviaire sur les 9 détenues en Allemagne en 2015. Mais avant de suivre la création, le lancement et le développement de cette société ferroviaire, nous ne pouvons pas faire l'économie d'évoquer le cadre institutionnel, politique et sociétal de l'Allemagne des années 1970 jusqu'à sa réunification, qui permet d'analyser beaucoup plus finement les politiques de libéralisation qui se manifestent en Europe depuis les années 1990. I. UN CONTEXTE FAVORABLE A DES INNOVATIONS FERROVIAIRES Au moment où un accord entre le Parlement européen et le conseil des ministres de l'UE sur le quatrième paquet ferroviaire vient d'être signé en 2016, qui définit un cadre juridique européen pour l'acceptation ou le refus des attributions de marchés par appel d'offres, il est important de revenir sur cette ouverture du ferroviaire en Europe et plus particulièrement en Allemagne à travers l'exemple de la NWB. La concurrence dans les transports ferroviaires, lancée tout d'abord en Grande-Bretagne en 1994 et s'inscrivant dans le paysage ferroviaire suite au démantèlement des British Rail en 1997, s'est ensuite propagée dans plusieurs pays européens, sous la houlette de la Commission de Bruxelles et de la montée du libéralisme économique. C'est dans cette optique que nous nous attacherons à retracer les spécificités de l'ouverture à la concurrence en Allemagne pour en dresser aujourd'hui un bilan. Nous prendrons comme fil conducteur de cette analyse, l'exemple de la NordWestBahn créée à la fin des années 1990, premier cas développé dans ce pays par Veolia. Cette mutation profonde du paysage ferroviaire allemand ne s'est pas faite sans la conjonction de plusieurs éléments différents qui vont en s'épaulant, permettre cette libéralisation. Nous allons en présenter les principes fondateurs. Ce n'est pas le cadrage européen en matière de libéralisation économique qui est le plus déterminant dans le processus d'ouverture à la concurrence et à la privatisation des services ferroviaires allemands, même si l'Europe à la même époque, prônait cette politique de libéralisation des services. Il est important de préciser ce point, car effectivement par la suite, l'Allemagne apparaîtra comme un modèle dans la mise en place de cette politique. Mais avant tout, il y eut un fait fondateur, à savoir la réunification de l'Allemagne en 1989, qui constitua un élément-clef pour les réformes qui se mirent en place dans l'ensemble du pays. Il y eut un avant et un après « Chute du Mur de Berlin », un passé et un futur incertain avec comme date fondatrice 1989. Ce big bang à l'échelle allemande et européenne, se traduisit par une révision des politiques conduites jusqu'alors dans les deux Etats allemands, avec un alignement sur celles de la RFA et un abandon de celles présentes jusqu'alors en RDA.
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01814159
Contributor : Jean-Pierre Wolff <>
Submitted on : Tuesday, June 12, 2018 - 10:50:18 PM
Last modification on : Friday, June 15, 2018 - 4:02:02 PM
Long-term archiving on : Thursday, September 13, 2018 - 5:32:23 PM

File

LE NORDWESTBAHN - RETOUR SUR ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01814159, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Wolff. LA NORDWESTBAHN : RETOUR SUR L'OUVERTURE A LA CONCURRENCE EN ALLEMAGNE. Compétitivité des chemins de fer et des cheminots , 2016, Dijon, France. ⟨hal-01814159⟩

Share

Metrics

Record views

49

Files downloads

215