Le Supplétisme dans les formes de gradation en grec ancien et dans les langues indo-européennes

Résumé : Cet ouvrage s’intéresse à la question des formes de gradation dites supplétives, c’est-à-dire des comparatifs et des superlatifs défectifs, dépourvus d’un adjectif correspondant issu de la même racine qu’eux, et qui répondent à un positif provenant d’une autre racine (type grec ἀγαθός « bon », ἀμείνων « meilleur », ἄριστος « le meilleur »). S’appuyant sur une étude philologique détaillée des faits de supplétisme dans les langues indo-européennes, notamment en grec ancien où ce phénomène est le mieux représenté, il consacre d’assez longs développements aux faits de polysupplétisme, où plusieurs formes de gradation se trouvent répondre à un même adjectif ; et il s’efforce, dans une perspective d’histoire des langues, d’observer la genèse des systèmes linguistiques tels qu’ils y apparaissent. Il étudie également la question de l’origine du supplétisme, et en particulier de la défectivité qui en constitue la cause principale. Des développements étymologiques viennent compléter ces exposés, si possible dans le prolongement des études philologiques qui les ont précédés ; ils comprennent, en outre, une analyse des quelques traits de morphologie particulièrement archaïques que les formes de gradation supplétives, souvent isolées de par leur nature défective, ont pu parfois d’autant mieux préserver, notamment dans leur vocalisme radical.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01859898
Contributor : Eric Dieu <>
Submitted on : Wednesday, August 22, 2018 - 4:41:30 PM
Last modification on : Thursday, June 27, 2019 - 4:02:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01859898, version 1

Collections

Citation

Eric Dieu. Le Supplétisme dans les formes de gradation en grec ancien et dans les langues indo-européennes. Droz; collection des Hautes Études du monde gréco-romain, 46, pp.X + 757, 2011. ⟨hal-01859898⟩

Share

Metrics

Record views

48