L’État-nation africain à l’épreuve de la démocratie, entre présidentialisation et décentralisation : l’exemple du Mali

Résumé : Au-delà des territoires, la maîtrise de l’armature nationale s’affirme par le degré de consolidation d’une démocratie. Au Mali, la situation de la IIIème République, sans cesse évolutive, contribue à renforcer la phase de stabilisation actuelle. En effet, la décentralisation mise en place en 1999 a matérialisé un nouvel espace resserrant le démembrement des prérogatives de l’État dans un nouveau découpage rationalisé. Á travers cette dialectique, on comprend bien que l’État a besoin de repères spatiaux pour affirmer son identité. Antithèse de la dimension tangible, l’espace social et son environnement s’en trouve ballotter. L’expérience politique locale échappe-t-elle aux agitations, comme tendraient à le faire croire de forts idéaux attribués aux structures spatiales élémentaires par le mot d’ordre de la décentralisation ? Par la participation, les comportements électoraux confirmeront le niveau de maîtrise des territoires de l’État africain.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01898469
Contributor : Stéphanie Lima <>
Submitted on : Thursday, October 18, 2018 - 2:44:03 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 5:37:13 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Michel Bussi, Stéphanie Lima, David Vigneron. L’État-nation africain à l’épreuve de la démocratie, entre présidentialisation et décentralisation : l’exemple du Mali. L'Espace Politique, EA 2076 HABITER - Université de Reims Champagne-Ardenne, 2009, ⟨10.4000/espacepolitique.1270⟩. ⟨hal-01898469⟩

Share

Metrics

Record views

37