Capo Sagro 2 : une épave romaine à chargement de lingots d'étain à 500 mètres de profondeur - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Archaeonautica Year : 2018

Capo Sagro 2 : une épave romaine à chargement de lingots d'étain à 500 mètres de profondeur

(1, 2) , (3) , (2)
1
2
3

Abstract

The Capo Sagro 2 shipwreck lies at a depth of almost 500 metres off the cape of the same name some miles to the northeast of the coast of Corsica. Discovered by chance, a number of remotely operated dives to verify the site quickly demonstrated the unusual nature of the cargo, which is very largely composed of ingots of tin. A photogrammetry survey of the clearly visible mound on the surface of the site revealed the relative homogeneity of the cargo, which does not appear to have suffered serious disturbance since the sinking. Despite the lack of a real excavation it has been possible to extract a lot of information about the ship's exceptional load. The lifting of a few Oberaden 74 amphorae and some objects from the crew equipment have dated the sinking to within the Augustan period and led to theories as to the port of departure and route taken by the ship. The identification of different forms of ingot and an examination of the sample that was the object of a targeted lifting have shed new light on the trade routes of tin in the Mediterranean. It is, however, above all the very size of this cargo, estimated at around forty tons, which is remarkable, since it makes the Capo Sagro 2 the largest known cargo of metal in the Roman period.
L'épave Capo Sagro 2 gît par près de 500 m de fond au large du cap du même nom à quelques miles au nord-est des côtes corses. Découverte de façon fortuite, les différentes plongées robotisées de vérification ont très vite montré le caractère inhabituel du char-gement composé en très grande majorité de lingots d'étain. Le relevé photogrammétrique du tumulus a mis en évidence la relative homogénéité de la cargaison qui ne semble pas avoir subi de perturbations notables depuis le naufrage. Malgré l'absence d'une véritable fouille, il a donc été possible de tirer de nombreux ren-seignements de l'exceptionnel chargement du navire. Les quelques prélèvements d'amphores Oberaden 74 et d'objets appartenant à la dotation de bord ont permis de préciser la datation du nau-frage, aux environs de l'époque augustéenne, et de proposer des hypothèses sur le port de départ et sur la route empruntée par le navire. Un prélèvement de la cargaison de lingots, ainsi que l'identification de différents modules, éclairent aussi de façon iné-dite les routes du commerce de l'étain en Méditerranée à l'époque romaine. Mais c'est avant tout l'importance quantitative de cette cargaison, estimée à environ quarante tonnes, qui est remarquable puisque cela fait de Capo Sagro 2 le plus important témoignage connu d'un chargement de métaux de la période romaine.
Fichier principal
Vignette du fichier
06_Franca Cibecchini_Christian Rico_Pierre Poveda.pdf (13.91 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01975680 , version 1 (23-01-2019)

Identifiers

Cite

Franca F. Cibecchini, Christian Rico, Pierre Poveda. Capo Sagro 2 : une épave romaine à chargement de lingots d'étain à 500 mètres de profondeur. Archaeonautica, 2018, De re navali. Pérégrinations nautiques entre Méditerranée et océan Indien, Mélanges en l’honneur de Patrice Pomey (G. Boetto, E. Rieth éd.), 20, pp.67-87. ⟨10.4000/archaeonautica.438⟩. ⟨hal-01975680⟩
944 View
151 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More