Les Constructions clivées

Résumé : Pour citer cet article : Rouquier (M.), 2018, « Les constructions clivées », in Encyclopédie Grammaticale du Français, en ligne : http://encyclogram.fr. 1. DÉCOUPAGE DU DOMAINE. 1.1. Définition. 1.1.1. Nous citons la définition proposée par Togeby (1983, § 1957) dans sa Grammaire française : « Une proposition clivée est une proposition qu'on a coupée en deux pour mettre en relief un de ses éléments. Partant d'une proposition comme J'ai fait ce travail-là dimanche, on peut mettre en relief le sujet : C'est moi qui ai fait ce travail-là dimanche, ou le complément adverbial : C'est dimanche que j'ai fait ce travail-là. En mettant en relief un élément, on l'oppose à ses homologues potentiels : C'est moi implique 'et pas quelqu'un d'autre' ; c'est dimanche 'et pas un autre jour'». Comme une litanie, des auteurs de tous horizons théoriques s'accordent pour définir la clivée comme une construction binaire, « biclausale », dont la fonction est de focaliser tel ou tel élément d'un énoncé, et qui a pour contrepartie une construction simple, « monoclausale ». Sans pour autant définir ces termes. Ex. "Corresponding to [John lost his keys], the simple or 'non-clefted' form, English has sentences like [It was his keys that John lost]. They are all cognitively synonymous […]" (Prince 1978) "In uttering a cleft sentence, sutch as It was Clinton who won, speakers split the content of a single proposition-Clinton won-thereby enabling them to structurally single out one element-the clefted constituent-in order to focus attention." (Hedberg 2000) "A CLEFT CONSTRUCTION (CC) is a complex sentence structure consisting of a matrix clause headed by a copula and a relative or relative-like clause whose relativized argument is coindexed with the predicative argument of the copula. Taken together, the matrix and the relative express a logically simple proposition, which can also be expressed in the form of a single clause without a change in truth conditions. " (Lambrecht 2001) La construction clivée prototypique est donc le plus souvent présentée comme une construction verbale articulée en deux segments : C'est X Qu-+Verbe S 1 S 2 dans laquelle l'élément X dit clivé constitue le focus, la partie S 2 ayant le statut de présupposé, c'est-à-dire d'information présentée comme ancienne ou inférable. La focalisation de X implique que cet élément est distingué d'autres éléments possibles
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01982765
Contributor : Magali Rouquier <>
Submitted on : Thursday, January 17, 2019 - 4:20:50 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 1:35:12 AM

File

CliveesEGF_Definitif_HAL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01982765, version 1

Citation

Magali Rouquier. Les Constructions clivées. Encyclopédie grammaticale du français, 2018. ⟨hal-01982765⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

41