Palladia Tolosa. A poet’s fantasy or an imperial benefit ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Pallas. Revue d'études antiques Year : 2016

Palladia Tolosa. A poet’s fantasy or an imperial benefit ?

Palladia Tolosa : fantaisie de poète ou évergésie impériale ?

(1)
1

Abstract

How can we understand the grouping of words Palladia (…) Tolosa operated by Martial in an epigram dating from AD 94 ? According to the traditional thesis, such a phrase has been created in well-read circles and is but a poetic equivalent for “Toulouse, a city of culture”. That interpretation has been assumed by Michel Labrousse (1968), and more recently by Patrick Le Roux (2010). Without minimizing at all the cultural echoes awakened by the verbal group Palladia Tolosa since Late Antiquity, the author has defended (1989, 2002) and defends here, with new arguments, a view which seems to fit better the politico-religious actuality of a very special period. The promoters of the new title given to the city, a title at once wished by the Tolosan people and magnified by the poet, were the emperor himself, his ancient benefactor and now protégé Marcus Antonius Primus, and a leading citizen of Toulouse, Quintus Trebellius Rufus, whose career Domitian has transfigured.
Comment comprendre le rapprochement de termes Palladia (…) Tolosa, opéré par Martial dans une épigramme de 94 ap. J.-C. ? La thèse traditionnelle fait de cette expression une création de lettré et le simple équivalent poétique de « Toulouse, ville de culture ». Cette interprétation a été reprise par Michel Labrousse (1968) et défendue récemment par Patrick Le Roux (2010). Sans aucunement minorer les échos culturels qu’éveille, et qu’a éveillés dès l’Antiquité tardive le groupement de mots Palladia Tolosa, l’auteur a exposé (1989, 2002) et présente ici, avec un argumentaire renouvelé, une vision des choses qui lui paraît mieux rendre compte de l’actualité politico-religieuse d’une époque très particulière. Les promoteurs de la nouvelle titulature urbaine souhaitée par les Toulousains et magnifiée par le poète sont l’empereur lui-même, son ancien bienfaiteur et désormais protégé M. Antonius Primus et un notable local dont il transfigure la carrière, Q. Trebellius Rufus.

Dates and versions

hal-01988214 , version 1 (21-01-2019)

Identifiers

Cite

Jean-Marie Pailler. Palladia Tolosa : fantaisie de poète ou évergésie impériale ?. Pallas. Revue d'études antiques, 2016, 100, pp.205-215. ⟨10.4000/pallas.2923⟩. ⟨hal-01988214⟩
68 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More