Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Wood exploitation for Bassar iron smelting – a re-evaluation

Résumé : Les premiers voyageurs européens ont décrit l’ampleur quasi industrielle de la production du fer en Afrique de l’Ouest. En effet, cette activité a joué un rôle majeur dans l’économie et le développement des sociétés. La région Bassar (Nord du Togo) est un des centres sidérurgiques les plus importants de cette partie de l’Afrique. La production du fer y a débuté avant notre ère et a connu à partir du xive siècle une intensification jusqu’aux années 1950 où l’importation de fer européen l’a supplanté. Par son besoin important en charbon de bois, la sidérurgie est depuis longtemps accusée par la recherche scientifique d’avoir occasionné un déboisement massif et la dégradation de la végétation. Un des objectifs du projet interdisciplinaire SIDERENT est de réévaluer les conséquences écologiques de la production de fer dans la région Bassar en associant aux analyses effectuées sur les charbons de bois d’autres études paléo-écologiques. Ce poster présente les principaux résultats obtenus par les analyses anthracologiques et les enquêtes ethnologiques. Actuellement dans cette région d’Afrique, la mémoire sur la sidérurgie ancienne est encore vivante et régulièrement étudiée. Un certain nombre d’arbres et d’arbustes au pouvoir calorifique important, à densité élevée et se régénérant facilement sont considérés comme ayant été exploités par les métallurgistes pour la fabrication de leur combustible. La composition des charbons de bois échantillonnés dans les amas de scories est cohérente avec les traditions orales. Seul un petit nombre d’essences boisées présent sur les sites archéologiques n’a pas été mentionnés lors des enquêtes. L’utilisation d’arbres et arbustes possédant une capacité régénératrice importante dans une zone soudano-guinéenne nous fait douter des conséquences écologiques de la sidérurgie ancienne. Afin de préciser ces premiers résultats, nos recherches se sont focalisées sur deux complexes sidérurgiques (Tatré et Tchogma). Elles permettront de suivre sur une longue période chronologique la sélection des essences boisées et de déterminer s’il y a des changements, et si oui leur nature, leur cause et leur conséquence.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02011399
Contributor : Caroline Robion-Brunner <>
Submitted on : Thursday, February 7, 2019 - 8:31:29 PM
Last modification on : Wednesday, February 12, 2020 - 1:20:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02011399, version 1

Collections

Citation

Barbara Eichhorn, Caroline Robion-Brunner. Wood exploitation for Bassar iron smelting – a re-evaluation. 23e Colloque de la Society of Africanist Archaeologists (SAfA), Jun 2016, Toulouse, France. ⟨hal-02011399⟩

Share

Metrics

Record views

50