. Ibid, . Ix, and . §10, 2368-2430. -Une troupe de 400 Turcs fut ainsi battue par Ercole Tocco

. Cf, T. Plp, and . Ix, , p.21246

. Chron, . Tocco, . Xi, and . §2, , pp.3076-3089

. Ibid, . Xi, and . §4, , pp.3096-3111

V. §8, , pp.3152-3174

. Ibid and . Vv, , pp.3183-3184

. Ibid, . Xii, and . §2, , pp.3185-3202

. Ibid, . Xii, and . §4, , pp.3220-3224

. Ibid, . Xii, and . §5, , pp.3224-3241

. Ibid, . Xii, and . §6, , pp.3242-3274

. Ibid, . Xii, and . §7, , pp.3274-3291

T. I. Kleinchroniken and C. , , vol.60, p.189

. Chron and . Ioann, , p.35

. Chalcocondyle, , pp.21-27

. Chron and . Tocco, , 1959.

. Spandounês, , p.150

A. Pippidi, , p.71

. Cf and . Supra, , vol.72, p.73

.. C. Cf, . Orhonlu, T. Ei, and . Iv, article « Khar?dj, pp.1085-1087

. Chron and . Tocco, Cette absence de mention de tribut avant cette date peut aisément s'expliquer par la volonté de l'auteur de la Chron. Ioann., notre principale source jusqu'en 1399, de taire un fait qui pourrait ternir l'image d'Esaü, pour lequel il a pris fait et cause. Quoi qu'il en soit, les séjours d'Esaü à la Porte semblent bien devoir être interprétés comme la marque de son état de re? ?y?. Par ailleurs, Carlo I, en 1413 (Chron. Tocco., vv. 1964-66 ; 1976-1977) paya le tribut explicitement pour « conserver » sa seigneurie, ce qui sous-entend que le sultan estimait avoir des droits sur l, pp.1964-65

. Ibid and . Vv, , pp.3086-3087

L. Chalcocondyle and . Cit, Ottomans avaient envahi l'ensemble des territoires de Carlo, ce qui justifiait donc, par droit de conquête, leur appartenance théorique au Sultan, et donc le paiement d'un tribut. ducats prévus et en second lieu il avait aidé les Vénitiens pendant la guerre et donc trahi son seigneur 103 . Surtout, ayant pu juger malgré eux de l'importance stratégique des îles Ioniennes lors de la guerre contre Venise, ils ne voulaient pas que Naples puisse à son tour les utiliser lors du conflit qu'ils préparaient contre le Royaume. A?mad Pasha Gedik, alors ?apudan de la flotte 104 , s, Cette source à prendre avec précaution apporte néanmoins ici des informations plausibles, puisque comme nous l'avons vu les, p.17

, En 1480, comme on le sait, le même A?mad Pasha Gedik s'empara d'Otrante, mais la mort du Sultan et la guerre civile qui s'ensuivit conduisirent au rappel du général et à la reddition de ses troupes restées dans la tête de pont. En 1481, une première tentative de débarquement de Leonardo à Céphalonie puis à Zante échoua sans gloire 107 ; ce n'est qu'en 1482 qu'Antonio Tocco, frère de Leonardo, s'empara de Céphalonie et de Zante. Les Vénitiens réagirent et s'emparèrent aussitôt de Zante, dès la fin de l'été 1482, puis de Céphalonie, en mars 1483 108 . Les Ottomans récla-mèrent ces îles et obtinrent, par la menace d'une guerre, Céphalonie le 25 du même mois, et à Zante le 8 septembre 105 . Sur cette île, les stradiotti, auxiliaires albanais de Venise, étaient prêts à résister à l'invasion, mais les autorités vénitiennes réussirent à empêcher le déclenchement des hostilités et à évacuer l'île 106

. Spandounês, Comme on le sait, ce précieux ouvrage ne comporte malheureusement aucune note ; cependant sa source est évidemment le récit de Spandounês, dont la lecture attentive montre que ce sont les Vénitiens, et non les Ottomans, qui prirent ombrage de ce mariage. À notre connaissance, aucune source ne mentionne l'obligation de demander au sultan l'autorisation de se marier, Mahomet II le Conquérant et son temps, traduction française, p.166, 1954.

. Cf and .. I. Plp, , 1711.

H. ?nalc?k, .. I. Ei, and «. Gedik, , pp.301-302

, Ces dates sont fournies par Stefano Magno, Evénements historiques en Grèce, 1479.

S. Extraits-d'un-recueil-sous-le-nom-de and . Magno, , pp.212-213

O. Asonitis, , pp.212-215

S. Magno, , p.216

. Ibid, , pp.24-36

. Spandounês, Asonitis, op. cit., p. 215 -L'examen du texte de Stefano Magno ne laisse aucun doute sur la perte des îles par les Turcs en 1482, p.234

É. Texte-grec and . Miklosich-müller, , pp.315-316

, L'expansion territoriale ottomane en Épire et dans les îles Ioniennes (XIV e -XV e siècles

, Brendan Osswald -?????????? ???????, vol.40, pp.341-364, 2006.

, Cette politique ne fut pas menée qu'en Épire. Ainsi, en Albanie, les Ottomans intervinrent en 1385 à l'invitation d'un seigneur local refusant l'hégémonie des Balsi?

. ?nalc?k, tandis que cette même dynastie, à peine soumise aux Ottomans après sa défaite de Viyose, demanda l'aide de ses nouveaux maîtres contre la Bosnie (ibid, pp.120-122

A. Luttrell, «Vonitza in Epirus and its Lords, pp.138-139, 1964.

, L'expansion territoriale ottomane en Épire et dans les îles Ioniennes (XIV e -XV e siècles

, Brendan Osswald -?????????? ???????, vol.40, pp.341-364, 2006.