Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Manger pour ne pas être mangé. Anthropologie de l’alimentation dans les Andes boliviennes

Résumé : Cet article vise à montrer que la réciprocité est une notion insuffisante pour comprendre les modalités des relations qui unissent les humains à des forces agissantes prédatrices dans le Nord-Potosi bolivien. Pour les paysans de cette région, il ne s’agit pas seulement de neutraliser la prédation en nourrissant des entités non humaines par le biais d’offrandes. Il s’agit aussi, en tant qu’humain, de se nourrir soi-même pour empêcher l’acte de prédation. En effet, l’homme veille à toujours se remplir d’aliments, de sang et de graisse. Grâce à ces contenus, il est complet, contenu et fermé et par là invulnérable. La graisse humaine par exemple fait office de contenant : plus qu’une partie représentant le corps, elle établit son rassemblement, elle le contient. Enfin, les aliments consommés constituent également un obstacle physique immédiat empêchant toute entité malveillante de s’introduire dans le corps humain par ses orifices.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [17 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02086153
Contributor : Laurence Charlier <>
Submitted on : Monday, April 1, 2019 - 10:58:28 AM
Last modification on : Sunday, January 19, 2020 - 6:38:35 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, July 2, 2019 - 1:31:41 PM

File

aof-7371.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02086153, version 1

Citation

Laurence Charlier. Manger pour ne pas être mangé. Anthropologie de l’alimentation dans les Andes boliviennes. Anthropology of Food, Anthropology of Food, 2013, S8. ⟨hal-02086153⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

39