DYNAMIQUE SPATIO-TEMPORELLE DE L'OCCUPATION DU SOL EN ZONE D'AGRICULTURE EXTENSIVE : CAS DU SECTEUR NATITINGOU-BOUKOUMBE AU NORD-OUEST DU BENIN - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2018

DYNAMIQUE SPATIO-TEMPORELLE DE L'OCCUPATION DU SOL EN ZONE D'AGRICULTURE EXTENSIVE : CAS DU SECTEUR NATITINGOU-BOUKOUMBE AU NORD-OUEST DU BENIN

(1, 2) , (2) , (2) , (1) , (2)
1
2

Abstract

Intense agricultural activity is degrading spontaneous vegetation in northwestern Benin. The objective of this study is to map the dynamics of land use in this sector of Benin, an area whose climate and soils are favorable to the development of agricultural activities. The data used in this study are essentially Landsat satellite images (2000 and 2016) and agricultural data (2005-2016). Vegetation mapping based on remote sensing data and diachronic analysis were the main methods used. The analysis of the results shows that while agricultural production, particularly food production, is increasing, the area of natural plant formations is decreasing. The latter increased from 148544.19 ha in 2000 to 115992 ha in 2016, representing a 22% regression rate for fields, fallow land and agglomerations. 30000 ha of land are sown on average per year for the cultivation of cereals against areas under 10000 ha for other crops. The value of the Allan coefficient equal to 1.28 (˂ 5) reflects the pressure on cultivable land and natural vegetation in this environment. The latter is overexploited, hence their rapid exhaustion. It is now essential to define management plans and sustainable management of natural resources in this area.
L'intense activité agricole dégrade la végétation spontanée dans le nord-ouest du Bénin. L'objectif de cette étude est de cartographier la dynamique de l'occupation du sol dans ce secteur du Bénin, une zone dont le climat et les sols sont favorables au développement des activités agricoles. Les données utilisées dans le cadre de cette étude sont essentiellement des images satellitaires Landsat (2000 et 2016) et les données agricoles (2005-2016). La cartographie de la végétation sur la base des données de télédétection et l'analyse diachronique ont été les principales méthodes utilisées. Il ressort de l'analyse des résultats que, lorsque la production agricole, notamment vivrière, s'accroit, la superficie des formations végétales naturelles diminue. Ces dernières sont passées de 148544,19 ha en 2000 à 115992 ha en 2016, soit un taux de régression de 22 % au profit des champs, jachères et agglomérations. 30000 ha de terre sont emblavés en moyenne par an pour la culture des céréales contre des superficies inférieures à 10000 ha pour les autres cultures. La valeur du coefficient d'Allan égale à 1,28 (˂ 5) traduit la pression que subissent les terres cultivables et la végétation naturelle dans ce milieu. Cette dernière est donc surexploitée, d'où leur rapide épuisement. Il est aujourd'hui indispensable de définir des stratégies de restauration et de gestion durable des ressources naturelles de ce milieu.
Fichier principal
Vignette du fichier
Tirpart_AGBANOU_Thierry_cor.pdf (1.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02092545 , version 1 (08-04-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02092545 , version 1

Cite

Bidossessi Thierry Agbanou, Orekan a O Vincent, Abdoulaye Djafarou, Martin Paegelow, Brice Tente. DYNAMIQUE SPATIO-TEMPORELLE DE L'OCCUPATION DU SOL EN ZONE D'AGRICULTURE EXTENSIVE : CAS DU SECTEUR NATITINGOU-BOUKOUMBE AU NORD-OUEST DU BENIN. Mélanges en hommage aux professeurs Thomas Omer, Houssou Sègè Christophe et Houndaga Cossi Jean. La géographie au service du développement durable, Sep 2018, Abomey-Calavi, Bénin. pp.22-34. ⟨hal-02092545⟩
172 View
783 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More