La «mauvaise» traduction de La Mise à mort (1965) de Louis Aragon : un cas de découverte de littérature subversive dans l'Espagne franquiste - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Translationes Year : 2018

La «mauvaise» traduction de La Mise à mort (1965) de Louis Aragon : un cas de découverte de littérature subversive dans l'Espagne franquiste

(1)
1

Abstract

Aragon’s La Mise à Mort (1965) was translated for the first time in Spain in 1969, while the country was still under the Francoist dictatorship. Even though the translated work has several errors, it received a positive review from the progressive magazine Triunfo and from the conservative newspaper ABC. This leads us to reflect on the traditional view of “good” and “bad” translations as well as the importance of translated works within the cultural and literary systems that host them.
La Mise à mort (1965) d’Aragon a été traduit pour la première fois en Espagne en 1969, alors que le pays était encore une dictature. Même si l’œuvre contient plusieurs erreurs de traduction, le livre a reçu une bonne critique par la revue progressiste Triunfo et par le journal conservateur ABC, ce qui nous permet d’interroger la vision traditionnelle de « bonne » ou de « mauvaise » traduction et l’importance de la situation des traductions dans le système culturel et littéraire d’accueil.
Fichier principal
Vignette du fichier
La_mauvaise_traduction_de_La_Mise_a_mort_1965_de_L.pdf (8.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02147336 , version 1 (04-06-2019)

Identifiers

Cite

Marian Panchón Hidalgo. La «mauvaise» traduction de La Mise à mort (1965) de Louis Aragon : un cas de découverte de littérature subversive dans l'Espagne franquiste. Translationes, 2018, 10 (1), pp.9-24. ⟨10.2478/tran-2018-0006⟩. ⟨hal-02147336⟩
37 View
62 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More