Aragon en Espagne - censure sous le second franquisme: le cas des traductions de La Mise à mort (1965) et Blanche ou l'oubli (1967)

Abstract : Louis Aragon a été traduit pour la première fois en Espagne sous le second franquisme (1959-1975). L’objectif de cet article est d’analyser la censure institutionnelle des œuvres La Mise à mort (1965) et Blanche ou l’oubli (1967) à partir du moment où les maisons d’édition ont sollicité l’autorisation de publication jusqu’à ce qu’elles l’aient obtenue. Après une brève contextualisation des traductions, l’article se focalise sur l’étude des dossiers de censure, qui nous permettront de découvrir comment la dictature a réagi face à la possibilité de traduire des œuvres d’Aragon – considéré comme un auteur dangereux à cause de ses idées politiques –, ainsi que de connaître l’identité de ses censeurs, leurs commentaires concernant les ouvrages et, enfin, les différentes actions qu’ils ont préconisées à l’encontre de ces livres.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02151450
Contributor : Marian Panchón Hidalgo <>
Submitted on : Saturday, June 8, 2019 - 12:51:55 PM
Last modification on : Wednesday, October 9, 2019 - 12:17:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02151450, version 1

Collections

Citation

Marian Panchón Hidalgo. Aragon en Espagne - censure sous le second franquisme: le cas des traductions de La Mise à mort (1965) et Blanche ou l'oubli (1967). Erwan Caulet; Patricia Principalli; Corinne Grenouillet. Le Rayonnement international d'Aragon : un premier état des lieux, Presses Universitaires de Strasbourg, pp.67-79, 2018, 979-10-3440-032-4. ⟨hal-02151450⟩

Share

Metrics

Record views

20