La difficile prise en charge de l'interface nature-société dans la géographie scolaire française : l'échec de l'introduction du concept de géosystème - Université Toulouse - Jean Jaurès Access content directly
Journal Articles L'Information géographique Year : 2006

La difficile prise en charge de l'interface nature-société dans la géographie scolaire française : l'échec de l'introduction du concept de géosystème

Abstract

La rénovation de l’enseignement de la géographie, initiée à la fin des années 1970 en collège et au début des années 1980 en lycée, est une réponse tant à l’évolution des publics scolaires qu’à l’infléchissement des finalités de l’enseignement et au développement de nouvelles approches scientifiques. Elle se traduit par une remise en cause de l’organisation des contenus d’enseignement jusque-là très cloisonnés entre une géographie physique et une géographie humaine héritières de la géographie classique, dans leur contenu comme dans leur hiérarchie. Cet infléchissement de la géographie scolaire se traduit notamment par une plus grande prise en compte de l’homme et des sociétés et par l’affirmation d’une approche plus globale grâce à l’introduction d’une démarche de type systémique.
Fichier principal
Vignette du fichier
LIG_703_0016 VERGNOLLE.pdf (4.8 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02617469 , version 1 (25-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02617469 , version 1

Cite

Christine Vergnolle Mainar, Robert Sourp. La difficile prise en charge de l'interface nature-société dans la géographie scolaire française : l'échec de l'introduction du concept de géosystème. L'Information géographique, 2006, 70 (3), pp.16-32. ⟨hal-02617469⟩
26 View
247 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More