La nouvelle à l'épreuve du roman médiéval - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2001

La nouvelle à l'épreuve du roman médiéval

(1)
1
Florence Bouchet

Abstract

Le "Livre du Chevalier errant" (fin du XIVe siècle), très composite, permet d'observer comment se déploie une esthétique du bref dans le long. Dans une trame allégorique commode, Thomas de Saluces intègre de multiples matériaux narratifs puisés dans ses domaines littéraires favoris. Certaines de ces insertions narratives constituent, avant la lettre, des nouvelles et illustrent diverses tendances de l'écriture narrative à la fin du Moyen Âge : combinaison de sources (histoire de Griselidis), résumé d'une branche romanesque (Caradoc), rassemblement de fragments disséminés dans une œuvre antérieure (la demoiselle d'Escalot), développement d'une anecdote (la dame aux trois perroquets), continuation (Guillaume de Saluces). Les "nouvelles incidentes" constituent des péripéties de l'intrigue, tandis que les "nouvelles insérées" constituent un véritable décrochement narratif.
Not file

Dates and versions

hal-02931286 , version 1 (05-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02931286 , version 1

Cite

Florence Bouchet. La nouvelle à l'épreuve du roman médiéval : le "Livre du Chevalier errant" de Thomas de Saluces. Vincent Engel; Michel Guissard. La nouvelle de langue française, aux frontières des autres genres, du Moyen Âge à nos jours, volume 2, Academia Bruylant, pp.7-22, 2001, 2-87209-615-9. ⟨hal-02931286⟩

Collections

UNIV-TLSE2 PLH
31 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More