Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Introspection et diffraction : les autoportraits de René d'Anjou, entre allégorie et arts figurés

Résumé : En dépit d’une tradition ancienne, René d’Anjou s’est sans doute davantage dépeint dans ses écrits que dans des œuvres picturales, encore qu’il ait aussi fait réaliser divers portraits par ses artistes attitrés. Il s’agira donc de réfléchir au statut éthique de l’autoportrait ou de ce qu’on peut considérer comme tel dans l’œuvre allégorique de René ("Mortifiement de vaine plaisance", "Cœur d’amour épris") ainsi que dans les représentations figurées commandées ou contrôlées par le duc d’Anjou (notamment ses livres d’heures, son tombeau). L’autoportrait éclaté qui peut résulter de cette confrontation entre textes et figurations, replacé dans le contexte culturel et spirituel du XVe siècle, restitue (quitte à les schématiser) les tensions internes de l’être, partagé entre vie mondaine et aspiration à l’élévation mystique.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02931437
Contributor : Florence Bouchet <>
Submitted on : Sunday, September 6, 2020 - 6:54:03 PM
Last modification on : Monday, September 7, 2020 - 3:23:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02931437, version 1

Collections

Citation

Florence Bouchet. Introspection et diffraction : les autoportraits de René d'Anjou, entre allégorie et arts figurés. Élisabeth Gaucher-Rémond; Jean Garapon. L'autoportrait dans la littérature française du Moyen Âge au XVIIe siècle, Presses universitaires de Rennes, pp.71-82, 2013, 978-2-7535-2762-1. ⟨hal-02931437⟩

Share

Metrics

Record views

14