Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La prise en compte du paysage dans l’enseignement agricole, une entrée privilégiée pour aborder les écosystèmes et leur complexité : Le cas d’un chantier-école de reconquête paysagère

Abstract : A l’heure de l’Anthropocène, les changements et les transitions sont extrêmement rapides, dans un contexte d’hypercomplexité des anthropo-systèmes (Bonneuil, Fressoz, 2016). Dans cette perspective, l’enseignement agricole, traversé par ces problématiques environnementales et par des attentes sociales fortes, a engagé ces dernières années une dynamique de rénovation de ses diplômes. A ce titre, l’évolution des curricula vise une meilleure adéquation avec les champs professionnels, tout en prenant en compte l’incertitude et la complexité de savoirs souvent non stabilisés. De ce point de vue, l’analyse des référentiels montre que pour répondre à ces défis et à ces nouveaux enjeux, les équipes pédagogiques dans l’enseignement agricole se sont adaptées, en mettant en œuvre des pratiques innovantes (Marcel, 2014). Ainsi, par exemple dans les filières de l’aménagement, les préconisations proposent de questionner un site naturel à la fois en tant qu’écosystème, mais aussi dans son acception patrimoniale, pour permettre aux individus de s’engager dans un changement de leurs pratiques et d’adopter des postures écocitoyennes (Sauvé, 2017). Il s’avère, comme le souligne M. Vanier (2009), que « la nostalgie conjuguée du territoire local, du paysage, de la nature et du patrimoine fait communier ensemble des individus qui confèrent à toutes ces choses la valeur de biens communs, autrement dit ce qu’il y a de plus central dans un projet de société. » Dès lors, comment la considération d’un site naturel peut-elle influer son aménagement, par exemple au titre d’une reconquête paysagère permettant de revenir à un état « idéal » du paysage ? Et en quoi les démarches patrimoniales et environnementales, prenant appui sur des situations-problèmes, constituent-elles une forme de territorialisation de l’action et permettent-elles le passage du local au global, dans une perspective de distanciation et d’universalisation ? A titre d’illustration, nous verrons comment dans l’enseignement professionnel agricole ces démarches contribuent à amener les apprenants à faire, comme l’évoque Lucie Sauvé, « leurs propres choix en leur proposant non pas simplement d’intégrer des savoirs savants, mais de les aider à les mettre en perspective, donc de les problématiser pour répondre aux enjeux futurs auxquels ils seront confrontés. ». Pour nourrir cette réflexion nous nous appuierons sur la présentation d’une recherche collaborative en cours, menée dans un lycée agricole français.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-03017401
Contributor : Nina Asloum <>
Submitted on : Friday, November 20, 2020 - 7:14:14 PM
Last modification on : Sunday, November 22, 2020 - 3:09:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03017401, version 1

Collections

Citation

Patrice Castel, Nina Asloum. La prise en compte du paysage dans l’enseignement agricole, une entrée privilégiée pour aborder les écosystèmes et leur complexité : Le cas d’un chantier-école de reconquête paysagère. Approches éco-systémiques et sensibles du paysage : des sciences de la nature aux arts du paysage. Colloque Jeunes chercheurs interdisciplinaire, May 2019, Toulouse, France. ⟨hal-03017401⟩

Share

Metrics

Record views

7