Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La fidélité féminine à l'épreuve de la légende dans le théâtre d'Alfred de Musset

Résumé : Notice : Dans ses comédies Il ne faut jurer de rien et La Quenouille de Barberine, Alfred de Musset se moque des jeunes et naïfs libertins qui se méfient de la versatilité des femmes. Pour déconstruire le mythe de l’infidélité féminine, il questionne la doxa qu’incarnent ces personnages en jonglant avec différents matériaux légendaires. Ennemi des idées reçues et des discours généraux, Musset élabore dans ces pièces une herméneutique ambiguë, fondée sur l’expérience personnelle et sur l’esprit critique. Il y détourne la fonction didactique de la légende pour ruiner l’argumentation des jeunes hommes qui justifient leurs croyances par les exempla relayés par l’opinion commune. Il met ainsi la légende au service d’une philosophie relativiste, qui s’épanouit au sein d’un théâtre du désapprendre.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-03248146
Contributor : Camille Trucart <>
Submitted on : Thursday, June 3, 2021 - 2:01:37 PM
Last modification on : Friday, June 4, 2021 - 3:29:09 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03248146, version 1

Collections

Citation

Camille Trucart. La fidélité féminine à l'épreuve de la légende dans le théâtre d'Alfred de Musset. Littératures, Presses universitaires du Mirail, A paraître, Le paysage musical : musique et littérature dans la première moitié du XIXe siècle. ⟨hal-03248146⟩

Share

Metrics

Record views

12