Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le goûter résiste à la nutritionnalisation

Résumé : Quelle place occupe le goûter dans les habitudes des jeunes Fran ̧cais ? Une enquête qualitative, réalisée en 2012, à travers des entretiens avec des familles (n = 35) et des focus groups avec des enfants (n = 19) a fourni des données sur les représentations et les pratiques relatives à ce moment alimentaire. Cette étude montre qu’il ne s’agit pas d’une prise alimentaire anarchique et déstructurée, mais bien d’un « petit repas », socialement régulé, encadré par des normes en termes notamment de contenu et d’horaires. De plus, si les adultes sont prescripteurs de cette prise perçue comme indispensable sur le plan nourricier et encouragée depuis plusieurs années par les nutritionnistes eux-mêmes, l’enfant « garde la main » sur sa composition. En effet, face aux injonctions nutritionnelles à consommer les fruits et laitages, le goûter reste, dans les pratiques, un temps de pause, résolument associé à l’univers du sucré, au plaisir de manger et de partager et au monde de l’enfance.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-03358970
Contributor : Amandine Rochedy Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, September 29, 2021 - 5:20:41 PM
Last modification on : Wednesday, October 20, 2021 - 3:31:05 AM

Identifiers

Collections

Citation

Laurence Tibère, Amandine Rochedy, Charlotte Sarrat. Le goûter résiste à la nutritionnalisation. Cahiers de Nutrition et de Diététique, Elsevier Masson, 2018, 53 (4), pp.232-239. ⟨10.1016/j.cnd.2018.03.008⟩. ⟨hal-03358970⟩

Share

Metrics

Record views

14