Forming and distortion of the process of neophobia. A sociological approach to the selective eating of children with autism spectrum disorder - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence Year : 2020

Forming and distortion of the process of neophobia. A sociological approach to the selective eating of children with autism spectrum disorder

(Dé)formations du processus de néophobie. Une approche sociologique des particularités alimentaires des enfants avec un trouble du spectre autistique

(1) , , , (1)
1

Abstract

Many researchers, professionals and parents underline that children with Autism Spectrum Disorders (ASD) have “eating disorders”. This research proposes to go beyond the approach in terms of “selectivity” or eating “problems”. It focuses, through the process of neophobia, on the vagaries of the construction of their eating repertoire, from birth to adolescence. The approach combines qualitative and quantitative methods. The first takes the form of interviews with parents of children with ASD aged 4 to 13 (n = 21) and the second of a questionnaire with parents of adolescents with ASD aged 12 to 16 (n = 322). While for parents difficulties in eating are not a warning sign of autism, they are identified very early on and make sense in retrospect with the diagnosis. Food refusals between the ages of 3 and 7 are considered the most problematic behaviors. The data show a strong inter-individual variation among children with ASD. A typology was constructed according to the forming/distortion of the neophobic process. The population studied is divided into six categories: supratypical (20.8%), normotypical (16.1%), infratypical (18.6%), progressive (17.7%), late (9.0%), and neophile (17.7%). The discussion opens with an analysis of the dietary particularities of the autistic population based on the work carried out on neophobia in the general population. It thus emerges that phenomena often identified as specific to the autistic population can reveal variations in the neophobic process. It therefore seems appropriate to speak of food neophobia in the plural.
Nombreux sont les chercheurs, les professionnels et les parents à mettre en avant le fait que les enfants avec un Trouble du Spectre Autistique (TSA) présentent des « troubles de l’alimentation ». Cette recherche se propose de dépasser l’approche en termes de « sélectivité » ou de « problèmes » alimentaires. Elle s’intéresse, à travers le processus de néophobie, aux aléas de la construction de leur répertoire alimentaire, de la naissance à l’adolescence. La démarche combine une approche qualitative et quantitative. La première prend la forme d’entretiens avec des parents d’enfants avec TSA âgés de 4 à 13 ans (n = 21) et la seconde d’un questionnaire auprès de parents d’adolescents avec TSA âgés de 12 à 16 ans (n = 322). Si pour les parents, les difficultés dans l’alimentation ne sont pas un signe d’alerte de l’autisme, elles sont très tôt très tôt identifiées et prennent rétrospectivement, sens avec le diagnostic. Les refus alimentaires entre 3 et 7 ans sont considérés comme les comportements les plus problématiques. Les données mettent en évidence une forte variation interindividuelle au sein des enfants avec TSA. Une typologie a été construite en fonction des (dé)formations du processus néophobique. La population étudiée se répartit en six catégories : supratypique (20,8 %), normotypique (16,1 %), infratypique (18,6 %), progressive (17,7 %), tardive (9,0 %) et néophile (17,7 %). La discussion s’ouvre sur l’analyse des particularités alimentaires en population autistique à partir des travaux conduits sur la néophobie en population générale. Il ressort ainsi que des phénomènes souvent identifiés comme spécifiques à la population autistique peuvent révéler de variations du processus néophobique. Il apparaît alors judicieux de parler de néophobies alimentaires au pluriel.
Fichier principal
Vignette du fichier
S0222961720301240.pdf (440.39 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03414170 , version 1 (07-11-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Amandine Rochedy, J.P. Raynaud, T. Maffre, J.-P. Poulain. (Dé)formations du processus de néophobie. Une approche sociologique des particularités alimentaires des enfants avec un trouble du spectre autistique. Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence, 2020, 68 (7), pp.347-355. ⟨10.1016/j.neurenf.2020.06.001⟩. ⟨hal-03414170⟩
18 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More