Exilio : réfugiés et autres migrations

Résumé : Début 1939, près d’un demi-million de réfugiés de la République espagnole est arrivé en France, constituant un des plus massif afflux de réfugiés de toute l’histoire française. Mais ce n’est pas une histoire qui peut être comprise dans les limites d’un récit national quel qu’il soit. La Guerre civile espagnole n’a jamais été simplement une bataille entre deux adversaires espagnols : elle a été internationale par son ampleur et son influence. Pareillement, l’exil républicain espagnol ne peut pas être réduit à un simple effet de la victoire de Franco, étant donnée la dynamique du pacte de non-intervention durant la guerre civile et l’inaction des Alliés après la Seconde Guerre mondiale pour assurer le rétablissement de la République en Espagne. Soixante-dix ans après l’exode, ou Retirada, la myriade des événements commémoratifs de l’année 2009 (en France, au Mexique ou au Royaume-Uni, pour ne citer que quelques pays) a attiré l’attention sur la nature véritablement diasporique de l’exil républicain espagnol. Des monuments rappellent la perte de la République en Espagne tout en soulignant le défi qu’ont affronté les réfugiés pour reconstruire leurs vies, leurs organisations et leurs réseaux dans leurs divers pays d’exil. Paradoxalement, c’est peut-être précisément le caractère international, et en fin de compte transnational, de l’exil républicain espagnol qui a conduit à la si longue marginalisation de cette histoire. Le silence a commencé d’être brisé à la fin des années 1970 et au début des années 1980, et un large corpus de travaux existe désormais sur les cultures, les expériences, les mémoires et les aspects politiques de la République espagnole en exil. Le désir d’explorer spécifiquement l’histoire et les mémoires de l’exil républicain espagnol, et plus généralement de développer la recherche sur l’histoire des réfugiés du XXe siècle, constitue à la fois le thème de ce numéro des CAHIERS DE FRAMESPA et la raison d’être du Réseau Exilio : "Recherches sur les réfugiés et autres migrations" qui réunit un groupe de chercheurs, académiques ou pas, avec le soutien de l’AHRC (The Arts and Humanities Research Council), du Leverhulme Trust et du Conseil général du Tarn. Le comité d’organisation comprend des membres issus des universités d’Albi, Alicante, Glamorgan, Southampton, Toulouse-Le Mirail, et de la UNED (Universidad Nacional de Educación a Distancia) de Madrid. Le dossier donne une idée de l’éventail des recherches abordées lors des séminaires du réseau. Les articles sont donc divers par le format ou la démarche, certains étant des textes préparatoires, positionnant un programme de recherches à venir, d’autres présentant au contraire des résultats précis et inédits.
Mots-clés : réfugiés Exil Migrations
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
France. Les Cahiers de Framespa, 2010, 〈http://framespa.revues.org/283〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-00961056
Contributeur : Laure Teulières <>
Soumis le : mercredi 19 mars 2014 - 13:11:13
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:15:39

Identifiants

  • HAL Id : hal-00961056, version 1

Collections

Citation

Laure Teulières, Scott Soo. Exilio : réfugiés et autres migrations. France. Les Cahiers de Framespa, 2010, 〈http://framespa.revues.org/283〉. 〈hal-00961056〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

110