SUJET PROACTIF ET SUJET ACTIF : DEUX CONCEPTIONS DE LA SOCIALISATION ORGANISATIONNELLE - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles L'Orientation scolaire et professionnelle Year : 1999

SUJET PROACTIF ET SUJET ACTIF : DEUX CONCEPTIONS DE LA SOCIALISATION ORGANISATIONNELLE

(1) , (1) , (1)
1

Abstract

Abstract : In this paper, the authors compare two theoretical approaches of organizational socialization : the proactivity model (Morrison, 1993 ) and the theory of an active and plural socialization (Baubion-broye et Hajjar, 1998). Despite they both critic adaptative models of work entry process, those two points of view defend appreciably different conceptions of subject and activity. Actually, the theory assuming that socialization is active because it is plural and prospective leads to break a double limit. The first limit is related to a positivist definition of activity : the second one is related to an approach of organizational socialization focused on the only occupational sphere of activities. A research among a sample of lecturers and researchers entering their job, illustrates those two differences of point of view. It concerns the debate about the influence of mismatches between expectations and occupational reality on newcomers conducts at work. The results show that mismatches don't have a direct effect on information seeking behaviors developed by newcomers in their work environment. Though, significative relations appear when including in the analysis the importance given by individuals to their personal an social spheres of activities. Those results strengthen the thesis of a plural socialization, operationalized through the model of system of activities.
Résumé Dans cet article, les auteurs confrontent deux approches de la socialisation organisationnelle : celle dite de la " proactivité " (Morrison, 1993) et celle d'une socialisation active et plurielle des sujets (Baubion-broye et Hajjar, 1998 ). Ils montrent qu'en dépit de leur commune remise en cause des modèles adaptatifs de l'entrée au travail, ces deux perspectives font prévaloir des conceptions sensiblement différentes du sujet et de l'activité. En effet, le modèle d'une socialisation active parce que plurielle et prospective exige de rompre avec une double limitation liée, d'une part, à une définition positiviste de l'activité, d'autre part à une centration exclusive sur la sphère des activités professionnelles. La présentation d'une étude empirique réalisée auprès d'une population d'enseignants-chercheurs récemment recrutés permet d'illustrer les différences entre ces deux orientations autour du débat relatif à l'impact des décalages entre attentes et réalités professionnelles sur les conduites d'insertion des nouvelles recrues. Les résultats montrent que les décalages perçus n'ont pas d'incidence directe sur les comportements de recherche d'information mis en œuvre par les sujets pour s'insérer dans leur nouvel environnement ; par contre, des relations significatives apparaissent dès lors que l'on prend en compte les niveaux de valorisation, par les sujets, de leurs sphères personnelle et sociale. Ces résultats confortent la thèse d'une socialisation plurielle, opérationnalisée par le modèle du système des activités.
Fichier principal
Vignette du fichier
OSP_sujet_proactif_sujet_actif_.pdf (341.46 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00982727 , version 1 (24-04-2014)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00982727 , version 1

Cite

Brigitte Almudever, Sandrine Croity-Belz, Violette Hajjar. SUJET PROACTIF ET SUJET ACTIF : DEUX CONCEPTIONS DE LA SOCIALISATION ORGANISATIONNELLE. L'Orientation scolaire et professionnelle, 1999, 28 (3), pp.421-446. ⟨hal-00982727⟩

Collections

UNIV-TLSE2 PDPS
1269 View
4480 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More