Travail, Développement, Souffrances et Actions

Résumé : L'objectif de cette présentation est de proposer un modèle théorique paradoxal fondé sur de multiples recherches, concernant la " souffrance éthique " dans les conduites de travail. Ce modèle articule trois orientations : 1. Conditions de travail et souffrance psychique ; 2. Conduites de travail et engagement par l'action ; 3. Positivité des stratégies identitaires par la (re)valorisation du sens et la reliance (empathie en situation de travail). Partant des travaux actuels sur les risques psychosociaux dans les entreprises et les organismes publics et privés, mais surtout de leur expérience professionnelle en milieu hospitalier, les auteurs proposent une analyse paradoxale de l'investissement des personnes et de leur pouvoir d'agir dans les temporalités du projet de gestion de risques, questionnant les aspects méthodologiques, éthiques avec leur dynamiques d'actions, et un modèle psychosocial permettant de décrire et d'expliquer les conflits ou les stratégies paradoxales utilisées. Sont pris en compte les travaux sur - la déliance/reliance (Marcel Bolle de Bal, Edgar Morin et Jean-Louis Lemoigne), - les effets destructurants du mépris et la non-prise en compte de la reconnaissance des personnes (Paul Ricoeur, Axel Honneth, Jean-Marc Ferry), - les caractéristiques positives de la conduite de travail et l'importance de l'activité, ou de " l'action ", de l'engagement et de l'histoire (Ignace Meyerson, Hannah Arendt, Philippe Malrieu, Lev Vygotski, Yves Clot). Sont ensuite évoquées la dynamique des conditions de la santé au travail, les souffrances qu'elles supposent, les processus d'adaptation qu'elles font émerger, les stratégies de " prise " et de libération personnelle (personnation), les aspirations éthiques (héroïques, dramatiques, hédoniques, eudémoniques, philharmoniques) (fondées sur la résilience/endurance, sur le retrait, la quête du bien-être et du bonheur, la quête de l'harmonie mutuelle). Le blocage de ces aspirations est à rechercher dans les violences, les attachements contradictoires, les manipulations, les représentations, les politiques de gestion de crises, les interprétations psychologistes ou sociologistes s'éloignant de la complexité des situations, des organisations " capabilisatrices ", de la compréhension de l'interstructuration des conduites individuelles et collectives et des règles et modalités de concertation instituées.
Type de document :
Communication dans un congrès
V. Rouyer, M. de Léonardis, C. Safont-Mottay, & M. Huet-Gueye. 6ème Colloque du RIPSYDEVE. Actualités de la Psychologie du développement et de l'Éducation, May 2013, France. pp.197-209, 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [54 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01018806
Contributeur : Véronique Rouyer <>
Soumis le : samedi 5 juillet 2014 - 15:50:16
Dernière modification le : lundi 7 juillet 2014 - 15:21:24
Document(s) archivé(s) le : dimanche 5 octobre 2014 - 10:46:14

Fichier

RIPSYDEVE2013-_Tap_Anton.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01018806, version 1

Citation

Pierre Tap, Philippe Anton. Travail, Développement, Souffrances et Actions. V. Rouyer, M. de Léonardis, C. Safont-Mottay, & M. Huet-Gueye. 6ème Colloque du RIPSYDEVE. Actualités de la Psychologie du développement et de l'Éducation, May 2013, France. pp.197-209, 2014. 〈hal-01018806〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

394

Téléchargements de fichiers

508