Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Chapitre 8 - La France des villes petites et moyennes

François Taulelle 1, 2
2 PPES - Politiques Publiques, Environnement et Société
CERTOP - Centre d'Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir, FRAMESPA - France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteurs, GEODE - Géographie de l'environnement, LISST - Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires, INUC - Institut national universitaire Champollion [Albi]
Résumé : L'auteur s'interroge ici sur le devenir des villes intermédiaires petites ou moyennes. Ces espaces urbains, en position inconfortable entre les métropoles et les espaces ruraux fragiles, suscitent néanmoins un vif intérêt tant à l'échelle nationale qu'européenne. En effet, la vision polycentrique de l'Europe repose fortement sur la valorisation des éléments secondaires de la hiérarchie urbaine, les Secondary Growth Poles.

La France se caractérise par un fort maillage de l’espace urbain. Celui-ci est savamment hiérarchisé depuis les métropoles, les villes moyennes, les petites villes et les bourgs. F. Moriconi-Ébrard et D. Pumain [1996] décrivent ainsi un encadrement de l’espace fort en matière de fait urbain en Europe et particulièrement en France. Cette répartition est le fruit d’une occupation dense et régulière de l’espace. Cependant, cette régularité de la présence des villes se double d’une concentration de la population dans les plus grandes agglomérations. Le sujet est largement traité dans cet ouvrage. Or, plus de la moitié des habitants résident aujourd’hui dans des villes petites et moyennes, cette autre France urbaine, en dehors des métropoles. Si les monographies de villes petites et moyennes sont nombreuses, si les travaux sur les petites villes d’une part et sur les villes moyennes de l’autre abondent, il n’existe pas beaucoup de textes abordant ensemble ces deux échelles de la hiérarchie urbaine française. Peut-être parce qu’il est devenu habituel dans les approches scientifiques ou encore politiques, de séparer ces villes en deux ensembles. Depuis quelques années cependant, la question des espaces intermédiaires [DATAR, 2007], des lieux d’interterritorialité [Vanier, 2010] propose de regarder ensemble ces villes au sein de vastes territoires. Il est bien évident que cet ensemble de villes présente de fortes différences et relève d’un regroupement très hétérogène : on y trouve des villes isolées, d’autres, au contraire, incluse dans des aires urbaines, des villes aux fonctions limitées et d’autres, petites ou moyennes, qui constituent de véritables centres de services au sein de leur environnement…

Sommaire du chapitre

1. La place et l’importance de cette catégorie de villes
1.1. La question du seuil
1.2. Des catégories de l’action publique
1.3. À la recherche d’autres éléments de définition

2. Des villes intégrées à des dynamiques régionales
2.1. Des plaques territoriales supports
2.2. Des villes au cœur des réseaux sociaux et des territoires de projets

3. Les enjeux du développement de ces villes
3.1. La métropolisation et ses effets
3.2. Des villes où il fait bon vivre ?
3.3. À la recherche de stratégies de différenciation
3.4. Les villes des services publics ?

Conclusion
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01653214
Contributor : François Taulelle <>
Submitted on : Friday, December 1, 2017 - 11:06:03 AM
Last modification on : Wednesday, October 14, 2020 - 4:00:49 AM

File

France urbaine-Taulelle.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

François Taulelle. Chapitre 8 - La France des villes petites et moyennes. Laurent Cailly; Martin Vanier. La France : une géographie urbaine, Armand Colin, pp.149-168 : cartes, 2010, Collection U-Géographie, 978-2-200-25579-4. ⟨10.3917/arco.caill.2010.01.0149⟩. ⟨hal-01653214⟩

Share

Metrics

Record views

188

Files downloads

12253