« Monstreuses » : biotechnologies, figures et fictions féministes dans le récit bref de science-fiction

Résumé : La voix du monstre La voix du monstre, que rend accessible le roman de Mary Shelley Frankenstein ou le Prométhée moderne (1818-1831), décompose la narration en récits contrastés et contradictoires. Si les romans relèvent d'un genre notoirement protéiforme, les enchâssements de récits qui façonnent celui-ci nous émeuvent encore aujourd'hui, en particulier pour la plongée dans l'étrangeté de cette conscience conjecturale qu'il met en oeuvre dans le récit métadiégétique central. Les tensions dont il deviendra l'emblème sont l'objet de la communication que je propose et que je construirai un peu comme un collage de discours, aussi hétérogène que le monstre.
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02018502
Contributor : Michèle Soriano <>
Submitted on : Wednesday, February 13, 2019 - 9:10:38 PM
Last modification on : Thursday, June 27, 2019 - 3:56:03 PM
Long-term archiving on : Tuesday, May 14, 2019 - 8:19:24 PM

Files

Soriano - Monstreuses.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02018502, version 1

Collections

Citation

Michèle Soriano. « Monstreuses » : biotechnologies, figures et fictions féministes dans le récit bref de science-fiction. 2019. ⟨hal-02018502⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

45