Maurice Rollet de L’Isle (1859-1943), ingénieur hydrographe et écrivain dessinateur, cartographe de fonds marins bretons

Résumé : Le corps des ingénieurs hydrographes français a compté des personnalités de grande valeur reconnues au plan européen depuis le XVIIIe siècle, il se singularise pourtant par sa formation décalée par rapport à l’Ecole Navale dont il aurait dû faire partie mais il s’agit encore ici d’une excentricité bien française. Formés sur le terrain, au Siècle des Lumières et au sein du Dépôt des cartes et plans de la Marine à Paris, les hydrographes doivent tous sortir, à partir de 1814, de la filière hydrographique de l’Ecole Polytechnique. L’ordonnance du 2 juin 1830 fait de l’X la filière obligatoire pour tout recrutement dans le corps des ingénieurs hydrographes. Le système est cependant loin d’être parfait : faute d’un corps assez nombreux, l’hydrographie ne dispose pas d’une école d’application contrairement à la topographie qui bénéficie de l’Ecole des ingénieurs géographes. Au milieu du XIXe s, la désorganisation de l’enseignement des élèves-hydrographes est sévèrement pointée par les hydrographes en place, les officiers de Marine devraient être « les premiers à s’occuper d’hydrographie si l’on veut avoir des cartes correctes et techniques », concluait en 1914 l’ingénieur hydrographe Maurice Rollet de l’Isle qui est le protagoniste de notre histoire. Au même moment, le commandant de l’Ecole Navale lui-même, le capitaine de vaisseau Jehenne, s’indignait également en écrivant à Beautemps-Beaupré, l’illustre ancien patron du Service hydrographique : « Aujourd’hui que fait-on dans cet hôtel (du Dépôt général de la marine) ? On paperasse, on rapièce, on compile, on compile, on compile sans qu’une œuvre complète et consciencieuse sorte de cet arsenal hydrographique ! » L’époque glorieuse de Beautemps-Beaupré paraissait bien révolue. Il faudra attendre 1933 pour que des officiers de Marine aient de nouveau partiellement accès au Service hydrographique. Maurice Rollet de l’Isle, tout au long de sa longue carrière, va lutter contre cette ségrégation contraire au bon développement de la science hydrographique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02055087
Contributor : Nicolas Meynen <>
Submitted on : Sunday, March 3, 2019 - 12:15:22 AM
Last modification on : Sunday, March 3, 2019 - 1:20:24 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02055087, version 1

Collections

Citation

Nicolas Meynen. Maurice Rollet de L’Isle (1859-1943), ingénieur hydrographe et écrivain dessinateur, cartographe de fonds marins bretons. La cartographie et l’hydrographie à Brest du XVIe au XXIe siècle. Conservation et transmission, Dec 2013, Brest, France. ⟨hal-02055087⟩

Share

Metrics

Record views

27