Les oppositions de durée en français littéraire au XVIIe siècle : le cas de O tonique dans les paroxytons

Résumé : Les hypothèses de Straka (1985) sont souvent contredites tant par le témoignage des grammairiens que par celui des dictionnaires de rimes auxquels le romaniste n’a eu recours qu’à travers, sans doute, le filtrage opéré par Thurot. Elles trouvent de la même façon un démenti à travers l’usage effectif des poètes que le rimaire établi par Valérie Beaudouin pour l’œuvre dramatique de Pierre Corneille et Racine nous permet maintenant de quantifier de façon satisfaisante, en tenant compte de divers paramètres largement inexploités régissant la combinatoire des rimes. Des changements linguistiques sont observables du XVIIe au XVIIIe siècle dans les oppositions de 'o' ouvert et 'o' fermé.
Type de document :
Communication dans un congrès
David Trotter. XXIVe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes, Aug 2004, Aberystwyth, Royaume-Uni. Niemeyer, II, pp.101-114, 2007, Actes du XXIVe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes (Aberystwyth, 1er – 6 août 2004)
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01450090
Contributeur : Dominique Billy <>
Soumis le : mardi 31 janvier 2017 - 08:45:08
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-01450090, version 1

Collections

Citation

Dominique Billy. Les oppositions de durée en français littéraire au XVIIe siècle : le cas de O tonique dans les paroxytons. David Trotter. XXIVe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes, Aug 2004, Aberystwyth, Royaume-Uni. Niemeyer, II, pp.101-114, 2007, Actes du XXIVe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes (Aberystwyth, 1er – 6 août 2004). 〈hal-01450090〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

171