Machines désirantes : des sexbots aux OS amoureux

Abstract : Nous proposons de rendre compte de l’émergence du désir au cœur de la relation entre un être humain et une machine, tel qu’il est représenté dans les fictions audiovisuelles. Si, dans nos expériences quotidiennes, ce désir s’exprime le plus souvent sur le mode de la frustration, il semble que le cinéma de science-fiction projette d’autres devenirs du désir comme possible horizon de la technologie, notamment au trave­­­rs du trope du sexbot. Dans la réalité des objets désignés, le sexbot reste encore un jouet passif proche du sextoy. Une figure plus trouble émerge dans les fictions audiovisuelles lorsque que la machine (selon les cas : le robot, l’ordinateur ou l’intelligence artificielle) peut faire de ce désir un sentiment réciproque et devenir alors une « machine désirante ». Des femmes télécommandées de Stepford Wives à l’intelligence sans corps de Her, nous tâcherons de qualifier ces imaginaires de l’informatique sexués et sexuels, et le devenir de ceux-ci dans les processus de conception propres au design.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01830521
Contributor : Pia Pandelakis <>
Submitted on : Thursday, July 5, 2018 - 10:25:08 AM
Last modification on : Friday, November 1, 2019 - 10:10:02 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Pia Pandelakis, Anthony Masure. Machines désirantes : des sexbots aux OS amoureux. ReS Futurae - Revue d'études sur la science-fiction, Université de Limoges, 2016, ⟨10.4000/resf.1066⟩. ⟨hal-01830521⟩

Share

Metrics

Record views

112