Le roman-poème, un genre chimérique

Résumé : L’expression « roman-poème » se présente au bon sens critique comme un oxymore, et interroge la taxinomie de la classification générique. Ce genre se pose comme une énigme, ou une chimère, plutôt que comme un repère. L’étiquette apparaît comme une qualification exogène, construite par notre métatexte, très rarement revendiquée par le paratexte ; la catégorie relève de la généricité lectoriale, avec une pertinence heuristique forgée a posteriori. Cet article interroge la construction de ce genre, par opposition avec le récit poétique, à la lumière d’un corpus constitué de Julien Gracq, Albert Cohen, Raymond Roussel (La Doublure), Maurice Fourré (La Nuit du Rose-Hôtel), Rémy Broustaille (Rose Frou-Frou) et Les Chants de Maldoror.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02055162
Contributor : Jerome Cabot <>
Submitted on : Thursday, March 21, 2019 - 12:08:39 PM
Last modification on : Thursday, June 27, 2019 - 4:28:58 PM
Long-term archiving on : Saturday, June 22, 2019 - 12:18:01 PM

File

Cabot_le_roman_poeme_un_genre_...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02055162, version 1

Collections

Citation

Jérôme Cabot. Le roman-poème, un genre chimérique. Le discours et la langue, Cortil-Wodon: Editions modulaires européennes, 2018, Le vertige des marges, ou le roman-poème en question, 10 (2), pp.23-33. ⟨hal-02055162⟩

Share

Metrics

Record views

32

Files downloads

35