Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De l’appropriation des politiques à la gouvernance d’un territoire éducatif partagé : le cas du Projet EDucatif Territorial (PEDT)

Résumé : Notre recherche interroge la manière dont les communes s’approprient les politiques éducatives en analysant la gouvernance du temps hors classe d’un territoire éducatif partagé. En 2013, la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République instaure la mise en place du Projet EDucatif territorial (PEDT) censé contribuer à une politique de réussite éducative. Ce dispositif vise également à garantir une complémentarité entre les projets des écoles et les activités proposées aux enfants et aux jeunes en dehors du temps scolaire, mais aussi entre les acteurs. Cette prise en charge localisée témoigne de l’enrôlement de l’ensemble des partenaires d’un territoire autour de la mission éducative (Marcel et Aït-Ali, 2017). La courte histoire de ce dispositif montre des appropriations différentes d’un territoire à l’autre et des modes de gouvernance qui envisagent des mobilisations plus ou moins multiples. En partant de l’hypothèse que la mise en place du PEDT ferait apparaître des « zones d’incertitude » (Crozier et Friedberg, 2007) et laisserait ainsi des marges de manœuvre aux différentes communes, nous nous appuyons sur l’approche des dispositifs (Aït-Ali et Fabre, 2019). Dans l’objectif de comprendre la gouvernance du temps hors classe d’une ville périurbaine qui investit pour la réussite éducative à travers le PEDT, nous mobilisons le concept de « territoire éducatif partagé » (Marcel et Aït-Ali, 2017) À la suite de Moine (2006, p.126), nous définissons le territoire comme « un système complexe évolutif qui associe un ensemble d’acteurs, d’une part, l’espace géographique que ces acteurs utilisent, aménagent et gèrent, d’autre part, qu’il opérationnalise à l’aide de trois sous-systèmes interdépendants : les acteurs en interrelation, l’espace géographique et les systèmes de représentation ». Par gouvernance du temps hors classe, nous entendons les modalités de coordination et de collaboration de l’ensemble des institutions et des acteurs qui participent à la poursuite d’objectifs éducatifs communs. Le concept de territoire est opérant puisque « tout territoire éducatif est partagé à deux niveaux selon une relation hiérarchisée entre adultes et enfants et selon une relation partenariale entre éducateurs (enseignants, animateurs, personnels municipaux et associatifs) » (Marcel et Aït-Ali, 2017, p. 41). Dans le cadre d’une recherche qualitative, nous analysons ce « territoire éducatif partagé » en proposant une grille de lecture des niveaux de collaboration entre les différents acteurs, inspirée par le modèle de Dubois et Lescouarch (2018). Cela nous permet d’observer les divergences et les convergences dans les prescriptions globales ou structurelles. Enfin, la présente recherche consiste en un ensemble d’entretiens semi-directifs avec des élus municipaux, des acteurs de l'Éducation nationale et des différents acteurs investis dans le PEDT d’une ville périurbaine de la banlieue toulousaine
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-03603295
Contributor : Christiana Charalampopoulou Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 9, 2022 - 5:35:23 PM
Last modification on : Thursday, September 1, 2022 - 3:34:32 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03603295, version 1

Collections

Citation

Cédric Aït-Ali, Christiana Charalampopoulou, Marcel Jean-François, Isabelle Fabre. De l’appropriation des politiques à la gouvernance d’un territoire éducatif partagé : le cas du Projet EDucatif Territorial (PEDT). Colloque Inter-AREF 2020 NANCY 2021 « Politiques et territoires en éducation et en formation : enjeux, débats et perspectives », Jun 2021, Nancy (virtuel), France. ⟨hal-03603295⟩

Share

Metrics

Record views

900